Pour ouvrir la 24ème édition du festival Suresnes cités danse au Théâtre de Suresnes Jean Vilar, l’idée est de faire vivre à travers la danse et la musique le bonheur d’être en vie et l’envie de vivre malgré tout pour résister à la sinistrose d’un monde désenchanté. Ce spectacle doit s’inscrire dans l’esprit qui a fait le succès et la réussite artistique du festival Suresnes cités danse , espace de rencontres, de création et d’exigence artistique, d’énergie et de plaisir donnés par les danseurs de hip hop.

Street Dance Club

les 15, 16, 17 et 19 janvierChorégraphie Andrew Skeels Musique originale Antoine Hervé Pour sept danseurs

Street dance club
Street dance club © Julien Benhamou

Avec ce spectacle pétillant, véritable antidote à la sinistrose, Suresnes cités danse réaffirme 
les valeurs généreuses qui constituent depuis vingt-quatre ans son ADN : le plaisir de danser, l’énergie de la musique et la joie d’être ensemble. À la tête de cette potion magique, le chorégraphe Andrew Skeels – soliste aux Grands ballets canadiens – 
et le compositeur Antoine Hervé offriront une partition originale 
pour sept danseurs hip hop
 de haut niveau pour façonner 
ce Cotton.

Cités danse connexions #1

les 16, 17 et 18 janvierCompact - Chorégraphie et mise en scène Jann Gallois À flux tendu - Chorégraphie et mise en scène Collectif 4e Souffle

Cité danse connexions 1 A flux tendu
Cité danse connexions 1 A flux tendu © Lucie Jean

Un doublé féminin de choc qui risque de faire voler en éclat tout ce qu’on croit savoir sur le hip hop et la danse en général. Ce premier programme de Cités danse connexions, véritable tremplin pour les jeunes artistes, réunit deux tempéraments féminins de haute intensité.

Pixel

les 22, 23, 24 et 26 janvierDirection artistique et chorégraphie Mourad Merzouki Pour 11 interprètes

Pixel
Pixel © Patrick Berger

Voilà une pièce pour onze humains et des milliers de points, une féerie interactive et un succès formidable du festival 2015. Il faut voir ces huit hip-hoppers
 et ces trois circassiens, taillés pour relever un défi hors normes, jouer avec des volutes de lumière, des constellations mouvantes de points facétieux, qui nous projettent sur un plateau en trois dimensions. Un fascinant dialogue entre la poésie virtuelle de la projection numérique et l’énergie bien réelle du hip hop.

Cités danse connexions #2

les 23, 24 et 25 janvierDo You Be - Chorégraphie Nawal Lagraa Sans paroles - Chorégraphie et interprétation Laos

Cité danse connexion 2 Sans paroles
Cité danse connexion 2 Sans paroles © Yann Bohac

Le deuxième volet de Cités danse connexions invite à la découverte de deux fortes têtes. Mais ils ont trop de caractère pour se couler dans des moules, alors ils grappillent ce qui les intéresse pour inventer leur propre univers.

Rencontres Hip hop

les 28, 29, 30 et 31 janvier#Hashtag - Pockemon CrewHarmonize - Morning of Owl

Rencontres hip hop Pockemon Crew
Rencontres hip hop Pockemon Crew © Didier Michalet

C’est une sorte de battle au sommet que nous offrent ces Rencontres hip hop, cru 2016. Côté français, les onze breakers des Pockemon Crew ont (presque) tout gagné. Côté coréen, les sept breakers de Morning of Owl courent les battles internationales et raflent tous les titres.

Trio Amala-Junior-Sly

les 30 et 31 janvier et 2, 6, 7 et 8 févrierMise en scène Mathilda May Pour deux danseurs et un beatboxer

Trio Amala Junior Sly
Trio Amala Junior Sly © Dan Aucante

L’actrice et metteuse en scène, auteure de l’époustouflant Open Space créé en 2013 au Théâtre Jean Vilar , Mathilda May réunit cette fois deux danseurs hip hop d’exception. L’un au sol, tout en puissance, l’autre debout, tout en fluidité, qui forment un équilibre étonnant basé sur leurs différences stylistiques. Ils évolueront dans un échange stimulant avec la musique créée en live par
 Sly Johnson , chanteur issu
 du Saïan Supa Crew et beatboxer à la renommée internationale. Une ode à la richesse
 des expériences de chacun.

Des mondes et des anges

sur des poèmes d’Arthur Rimbaud les 5, 6 et 7 févrierChorégraphie Dominique RebaudCie Camargo Pour 6 danseurs

Des mondes et des anges
Des mondes et des anges © Dan Aucante

À sa création en 1999, ce triptyque conçu sur des poèmes 
de Rimbaud avait fait sensation. Nul alors n’avait osé marier le rythme des vers aux gestes
 du hip hop. Initiée avec Voix-Yel , complétée avec Mouv’ment
 et le duo féminin L’Âge d’Or, 
 la rencontre avait donné lieu 
à un spectacle d’une absolue originalité. Recréé dans une version pour six interprètes, ce «monde des anges» promet en 2016
 le même bonheur et la même émotion, car l’alphabet hip hop
 de Dominique Rebaud est
 une langue universelle.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.