Les recettes d'Eleonora Galasso, extraites du livre À la Romaine – La cuisine de la Dolce Vita (Editions du Chêne)

Tarallucci
Tarallucci © David Loftus - Editions du Chêne

Un verre accompagné de petits tarallucci croustillants aromatisés au vin est un réel bonheur ! Ces gâteaux sont aussi revigorants à la pause-café de la matinée. Ils sont traditionnellement parfumés à la sambuca et au vin dont personne ne veut parce qu’il sent le bouchon… C’est une bonne recette pour l’utiliser : le jeter serait pécher car, dans notre cuisine « de pauvres », on ne gaspille rien.

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 20 minutes
Pour 40 biscuits

  • 350 g de farine
  • un peu pour fariner
  • 1 pincée de sel
  • 2 cuill. à soupe de graines d’anis
  • 12 cl d’huile d’olive vierge extra
  • 200 g de cassonade blonde
  • un peu pour le glaçage
  • 12 cl de vin rouge
  • 1 cuill. à soupe de sambuca de Grand Marnier ou d’une autre liqueur végétale

Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Couvrez une grande plaque de cuisson de papier sulfurisé. Dans un bol, réunissez la farine, le sel, les graines d’anis, l’huile et la moitié de la cassonade. Mélangez bien, puis ajoutez progressivement le vin et la sambuca, sans cesser de malaxer pour former une pâte ferme.

Partagez la pâte en 40 portions identiques. Prenez-en une, formez une boule puis, sur une surface farinée, roulez-la avec la paume en petit boudin d’environ 10 cm de long. Formez un anneau en faisant se rejoindre les deux extrémités et soudez-les (ne vous inquiétez pas si les cercles ne sont pas parfaits, des petits ovales seront très jolis aussi). Faites autant d’anneaux que de morceaux de pâte.

Dans un bol, déposez la cassonade restante et trempez-y les tarallucci l’un après l’autre pour les enrober complètement. Disposez-les sur la plaque de cuisson préparée, en les espaçant d’1 cm, et faites-les cuire 20 minutes au four, ou jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Laissez-les refroidir 2 heures sur une grille avant de servir.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.