La saison 2 de la série de Fanny Herrero démarre ce mercredi soir sur France 2. La première saison avait rassemblé plus de 4 millions de téléspectateurs à chaque soirée.

Coup d'envoi de la saison 2 de "Dix pour cent" le 19 avril sur France 2
Coup d'envoi de la saison 2 de "Dix pour cent" le 19 avril sur France 2 © © Christophe BRACHET - FTV - Mon Voisin Productions - Mother Production

[ATTENTION (PETIT) SPOILER] À la fin de la première saison, le fondateur de l'agence artistique ASK est mort, l'agence est à vendre, et ses coresponsables Andréa, Mathias, Gabriel et Arlette divergent quant à son avenir. Sans parler du contrôle fiscal qui menace l'entreprise. Andréa (Camille Cottin) tente de trouver une solution grâce à sa relation avec une femme, agent du fisc. Mais elles rompent. Le contrôle fiscal peut donc continuer.

Le premier épisode de la saison 2 en avant-première

De la réalité à la fiction

La série a été imaginée par de vrais agents de stars, dont Dominique Besnehard, d'où l'aspect profondément réaliste de la série, mêlant à la fois comédie et drame. D'ailleurs, pourquoi ce titre "Dix pour cent"? Parce que c'est le montant moyen de la commission versée à son agent par un artiste sur son cachet.

Une réalisation à l'américaine

Les épisodes ne sont pas réalisés par un même cinéaste : Cédric Klapisch, Antoine Garceau et Lola Doillon ont réalisé chacun deux épisodes de la première saison (qui n'en comptait que six). Un pool d'auteurs travaillent sur les scripts. Cette organisation donne un ton différent à chaque épisode et évite la monotonie, tout en gardant une uniformité d'ensemble.

Des guests comme s'il en pleuvaient

Laura Smet, Nathalie Baye, Joey Starr, Julie Gayet : chaque épisode offre un casting de choix. Il faut compter au moins deux acteurs invités dans chaque épisode. Pour le premier épisode de la saison 2, Virginie Efira, Ramzy Bedia et Michel Drucker ont répondu présents. Chaque fois, les stars jouent leur propre rôle, en forçant le trait. L'autodérision est de mise, et ça fonctionne (par exemple Julie Gayet en Julie Gayet qui joue Marie-Antoinette dans un épisode de la saison 1, ou prochainement Fabrice Lucchini en un Fabrice Lucchini plus agaçant que jamais dans un épisode de la saison deux).

Virginie Effira et Ramzy Bedia dans le premier épisode de la saison 2 de Dix pour cent
Virginie Effira et Ramzy Bedia dans le premier épisode de la saison 2 de Dix pour cent © © Christophe BRACHET - FTV - Mon Voisin Productions - Mother Production

Un rythme enlevé

Le nombre important de personnages (récurrents ou occasionnels) fait que la série est enlevée et que le téléspectateur n'a pas le temps de s'ennuyer. À chaque épisode sa foule d’événements.

Pas besoin d'avoir vu les épisodes précédents

Même si certains personnages traversent tous les épisodes (les agents artistiques notamment), l'intrigue reste ténue. Il n'est donc pas nécessaire d'avoir vu la saison 1 pour attaquer la saison 2.

ECOUTER LE REPORTAGE (Alexandra Ackoun)

► ALLER PLUS LOIN |L'instant M de Sonia Devillers du mardi 18 avril avec Fanny Herrero

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.