Ce matin, 3 pages sur France Inter, la nuit et le matin. Le bouillonnement d'une rédaction, le balai des journalistes au micro, le travail des assistants à l'heure où les Français dorment encore... Visiblement, pour l'hebdomadaire, le 7-10 s'arrête à 9 heures. Pas un mot sur "Esprit critique", pas un mot sur "J'ai mes sources". Pour un journal spécialiste de la radio et de la télévision, rien sur la culture et rien sur les médias, c'est un monde, comme disait Léautaud!

Au coeur de la nuit
Au coeur de la nuit © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.