Les excuses de l'acteur Kevin Spacey, accusé par un acteur de l'avoir agressé, dans les années 80, alors qu'il avait 14 ans ont "profondément troublé" Netflix. La plateforme de streaming, qui se posait la question de l'avenir de la série annonce son arrêt après la saison 6.

Kevin Spacey, acteur récompensé pour le rôle de Frank Underwood et l'un des producteurs de la série House of Cards
Kevin Spacey, acteur récompensé pour le rôle de Frank Underwood et l'un des producteurs de la série House of Cards © AFP / Nicholas Kamm

C'était comme prophétique : après avoir été chasseur, Frank Underwood est désormais chassé. La plateforme de streaming Netflix a annoncé lundi soir l'arrêt de la série House of Cards, cette série américaine qui retrace le parcours politique d'un couple à l'ambition démesurée et à la moralité plus que douteuse.

House of Cards, co-produite par Spacey, lui avait valu un Golden Globes en 2015 pour son interprétation du rôle principal. Mais ça, c'était avant les excuses de l'acteur lundi. Révélant au passage son homosexualité, Kevin Spacey  affirme toutefois ne pas se souvenir de l'incident, mais regrette, si c'est le cas, d'avoir tenté d'agresser sexuellement l'acteur Anthony Rapp en 1986, alors que ce dernier n'avait que 14 ans.

Une sixième et dernière saison en tournage

L’avenir de House of Cards restait incertain depuis plusieurs mois mais l’affaire Kevin Spacey a peut-être précipité sa fin. La sixième saison, actuellement en tournage, sera donc la dernière pour le couple présidentiel Frank et Claire Underwood, interprété par Spacey et Robin Wright. 

Dans un communiqué, Neflix se dit  "profondément troublé" par les informations concernant l’acteur. Le géant du streaming dit même avoir organisé lundi après-midi une rencontre avec les acteurs et l’équipe technique pour s’assurer que tout le monde se sentait en sécurité sur le plateau. Un message qui peut être interprété comme un désaveu de Kevin Spacey.  Netflix a toutefois précisé que sa décision datait de plusieurs mois.

Arrêter House of Cards est un geste fort pour Netflix. La série lancée en 2013 était sa première production, celle qui a aidé le site de streaming à se faire un nom. 

"Tout l’argent du monde", le prochain projet de Spacey, pourrait aussi pâtir des révélations de dimanche. Les producteurs espéraient voir leur film nommé aux Oscars. Mais dans le contexte actuel, les votants de l’Académie devraient faire l’impasse.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.