La réalité rattrape la fiction. Trois films au cœur de l'actualité sont ou seront en salles dans les prochains jours. Les cowboys de Thomas Bidegain, Taj Mahal de Nicolas Saada et Made in France de Nicolas Boukhrief dont la sortie a été déprogrammée.

« Je n'invente rien je montre ce que je vois » disait Robert Altman. Si le cinéma s'empare du terrorisme c'est qu'il est dans nos vies et depuis longtemps. Les Cowboy s de Thomas Bidegain se déroule sur une quinzaine d'années et raconte l'histoire d'un père avec son fils qui recherche sa fille, Kelly, partie un jour sans explication rejoindre un djihadiste. Un film en prise avec son époque .

Le cinéma est une représentation du monde, il se fait rattraper mais de toute façon il ne peut pas s’en extraire. Et il a un rôle, celui de raconter des destins. Cette représentation est importante parce qu’elle n’existe pas ailleurs. Thomas Bidegain

Quant à la sortie du film sur les écrans :

Il faut qu’il sorte d’abord par principe. A quoi rimerait de le différer ? Jusqu’à quand, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’attentats ? Et puis on ne peut pas se dire que c’est l’Etat Islamique qui décide de la sortie des films en France. On ne peut pas leur laisser ce pouvoir-là. Thomas Bidegain

Des films qui se veulent aussi porteurs d'un message.

Trop prémonitoire, le filmMade in France de Nicolas Boukhrief a été déprogrammé apres les attentats de vendredi soir. C'est une plongée au sein d’une cellule terroriste qui prévoit de poser une bombe sur les Champs-Elysées. Le distributeur James Velaise reconnait qu'à la suite des évènements de ce week-end, tous les professionnels autour du film étaient sous le choc.

On ne veut pas que les gens fassent l’amalgame alors que le message du film est très clair : les jeunes ne vous embarquez pas sur cette piste, vous ne gagnerez pas ». James Velaise, distributeur

Le film Taj Mahal, quant à lui doit sortir le 2 décembre. Il met en scène une jeune fille dans une suite du Taj Mahal Palace à Bombay, enfermée dans sa chambre alors que se déroule une attaque terroriste.

Les films qui sortent ces prochaines semaines ont été tournés avant même les attentats de janvier mais ils sont, comme ceux qui suivront, une réflexion profonde sur cette actualité qui les a rattrapés.

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.