Terry Gilliam, l’un des fondateurs des Monty Python, présente à Paris “Benvenuto Cellini”, un opéra rarement joué de Berlioz. L'artiste multicartes – il est réalisateur de cinéma, scénariste, acteur et dessinateur – met le feu à l'Opéra Bastille.

Benvenuto Cellini dans la mise en scène de Terry Gilliam à l'Opéra Bastille
Benvenuto Cellini dans la mise en scène de Terry Gilliam à l'Opéra Bastille © photo Agathe Poupeney

Des confettis pleuvent dans la salle traversée par des jongleurs, des clowns et des contorsionnistes. C'est carnaval à Bastille. Terry Gilliam est resté fidèle au livret de l'opéra dont l'action se déroule à Rome pendant les festivités du Mardi-gras en 1532. Une aubaine pour le metteur en scène qui met tout son imaginaire au service d'une superproduction, lui qui déteste s'ennuyer au spectacle. 

Je n’ai pas la sensation de faire un  opéra, mais plutôt un show. Et j’ai pour cela que j’ai amené un cirque sur le plateau.

"Je veux donner du bonheur au public, poursuit l'artiste américain. Il paye cher ses places, donc il  doit passer un bon moment. A l’opéra je vois des gens tellement sérieux et tellement bornés. Ils ont peur que cela explose."

Explosion de bonheur

"Je n’ai pas la sensation de faire de l’opéra donc je fais ce que j’ai envie", annonce Terry Gilliam, qui monte pour la deuxième fois une œuvre de Berlioz.
"Je n’ai pas la sensation de faire de l’opéra donc je fais ce que j’ai envie", annonce Terry Gilliam, qui monte pour la deuxième fois une œuvre de Berlioz. © AFP / Stéphane de Sakutin

A 78 ans, Terry Gilliam a conservé une âme d'enfant. C'est son deuxième opéra après La Damnation de Faust, toujours d'Hector Berlioz. L'Opéra Bastille explose de bonheur. Musicalement, l'orchestre et les chœurs de l'opéra de Paris sont magnifiquement dirigés par Philippe Jordan. Si à sa création en 1838, cet opéra a été un flop, il connaît avec Terry Giliam, une seconde jeunesse. 

Articles liés
Culture
Crème au citron
24 avril 2018
Culture
Gâteau aux pommes
24 avril 2018
Culture
Saumonette grillée au fenouil
24 avril 2018
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.