Formé en 2005, The XX, groupe anglais récompensé d'un Mercury Prize pour son premier album, est de retour avec un troisième album qui semble amorcer un virage. Interview.

The XX signent un troisième album après quatre ans d'absence.
The XX signent un troisième album après quatre ans d'absence. © © Laura Coulson

Ces quatre années d'absence ont été autant d'incertitude pour le groupe. La formation anglaise est en fait passée par une sérieuse zone de turbulence. Une position d'autant plus inconfortable que pendant ce temps Jamie XX parcourait le monde avec son album solo. C'est finalement ce troisième album I See You qui a probablement sauvé l'existence même du groupe. The XX réunis explorent désormais de nouveaux territoires et envisagent l'avenir avec sérénité. Rencontre avec Oliver Sim et Jamie XX par Matthieu Culleron.

L'album solo de Jamie a-t-il eu un impact sur ce nouveau disque de The XX ?

Jamie XX : Ca m'a aidé de faire mon propre disque et de tourner seul, avoir cette expérience, sortir toutes ces musiques que je gardais depuis des années.

Du coup j'étais très excité à l'idée de revenir en studio avec mes amis. On n'a pas du tout pensé au fait de savoir si la musique que l'on était en train de faire devait sonner comme The XX.

"On a oublié toutes les règles et les frontières que l'on avait établies auparavant"

A partir de là on a oublié toutes les règles et les frontières que l'on avait établies auparavant. On a juste fait ce qui nous semblait être de bonnes chansons et je pense que l'on ressent cette ouverture d'esprit sur le disque.

Vous avez fait le tour du monde avec ce disque ?

Oliver Sim : On voulait quitter Londres et ramener Rodaidh McDonald qui avait travaillé sur le premier disque. Nous avons enregistré à Reykjavik en Islande, à New York, au Texas, et à Los Angeles. On a découvert pas mal de choses, on est devenu aventureux et on a beaucoup écrit.

Jamie XX : On peut entendre sur ce disque une sorte de folie : on est allés vers des territoires jamais explorés auparavant. On a libéré nos esprits j'imagine. L'idée était d'aller un peu plus loin, de nous éloigner de notre zone de confort.

Avez-vous un moment pensé que The XX pouvait imploser ?

Oliver Sim : Nous étions amis avant d'être un groupe. Nous sommes les meilleurs amis au monde et on fait de la musique. ça c'est la base et c'est cela qui fait ce groupe. Il y'a eu des moments où on s'est vraiment séparé ... où on s'est quitté... ( pause très ému )

Et ça ça a été un défi dans ma vie personnelle. En dehors du contexte de cet album. C'est juste très dur de vivre sans eux. Car ils me manquent. Cet album ça a été : on s'éloigne , on se retrouve, on se sépare et on retrouve une nouvelle fois. Nous n'avons pas arrêté de zigzaguer.

Et donc oui, j'ai la sensation à un moment que nous étions entrain de nous séparer. Et puis lorsque nous nous sommes retrouvés je me aperçu que rien n'avait changé. Ce qui fût agréable à constater. Nous sommes arrivés à un point où désormais nous sommes un famille.

"Je devais partir et faire mon propre disque" - Jamie XX

Jamie XX : Moi j'avais la sensation que je devais partir et faire mon propre disque. je suis heureux de l'avoir fait et j'ai beaucoup appris de cette expérience. Mais je n'ai sans doute pas totalement réalisé à ce moment là l'importance de notre amitié, jusqu'au moment où nous avons terminé ce disque et jusqu'à ce que nous entamions ce nouveau voyage ensemble. Il aura fallu cette distance pour réaliser ça...

Avez-vous un titre dont vous êtes particulièrement fier sur l'album ?

Oliver Sim : En ce moment ma chanson préférée est Say Something Loving. J'en suis très fier. C'est la première fois qu'on a assez de chansons pour pouvoir faire un choix pour l'album. Auparavant on a toujours fait juste assez de titres pour faire un disque.

Cette fois on pouvait faire un choix parmi 20 chansons et les 10 sélectionnées sont vraiment pour moi les meilleurs donc je les aime toutes mais j'ai un faible pour celle-là !

►►► ALLER PLUS LOIN :

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.