Il m'a fallu du temps pour comprendre. Parfois, l'émission "Esprit critique" suscite une salve de commentaires inhabituelle. Il en va de même pour ce blog. Alain Finkielkraut fit l'objet de remarques émues, voire amoureuses . On loua l'intellectuel Bernard Marris, le nouveau Sartre, on salua le talent de Laure Adler, temple de l'intelligence et du bon goût . En fait, aucun de ces commentaires (ou en tout cas très peu) ne provenait d'auditeurs authentiques. Il s'agit d'une bande organisée surnommée "les fatal flatteurs" qui frappe sur les sites et les blogs des journalistes pour dénoncer par la flagornerie, les puissants (trop présents ?) ou les journalistes établis. Adler, Marris et Finkielkraut en l'occurence n'ont pas été entartés mais victimes de ces commentaires qui dégoulinent d'admiration . On rit souvent à la lecture de ces saillies excessives, mais on se lassera vite, sans doute.

a
a © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.