Dans les années 198O, le cadavre d’un jeune homme est retrouvé au pied d’une falaise. Détail : il lui manque un doigt…

Black dog de Loustal et Gotting
Black dog de Loustal et Gotting © Publié chez Casterman
Black Dog
Black Dog © Casterman / Jacques de Loustal

Dans les années 1980, le cadavre d’un jeune homme est retrouvé au pied d’une falaise. Détail : il lui manque un doigt… L'intrigue démarre fort dans ce "remake" d’une BD de Gotting, Noir (ed Barbier Mathon) , qui a lui-même réécrit ici son scénario_ pour le confier à Jacques de Loustal qui s'en est saisi pour lui donner un deuxième souffle. La deuxième séquence, coupée par un écran noir très cinématographique se déroule au bord de la piscine d’une villa, sous le soleil de Californie. Au fond du bassin gît le chien noir de la femme du propriétaire… Le polar ultra référencé, en particulier du côté du cinéma, se déroule de façon fluide, efficace. _Black Dog, n’est pas la première collaboration de Loustal et Götting, ils avaient déjà commis Pigalle 62.27. Pas de surprise côté scénario, mais une agréable variation autour d’un thème classique de polar, avec un superbe dessin. ►►► Jacques de Loustal invité du Nouveau Rendez-vous de Laurent Goumarre le 17 mai ### Jacques de Loustal : Page 10 : > J'aime beaucoup la construction de cet album parce qu'il y a des flash back ou des ruptures temporelles. Dans cette planche-là, c'est vrai, il y a un côté "cinéma". J'aime beaucoup le 7e art. Dans mon travail, j'apprécie le moment où je découpe l'histoire à partir du texte pour en faire un story board. Là, on peut voir le gros plan du type qui regarde, un plan plus large avec des personnages qui découvrent le cadavre. Je pense souvent à un mouvement de caméra. En bas, pour l'homme au chapeau avec les lunettes de soleil, j'ai pensé au film Luke la main froide.

Page 10 de Black Dog
Page 10 de Black Dog © Casterman / Jacques de Loustal et Jean-Claude Götting

page 19 :

Le filmEn quatrième vitesse fait effectivement partie des références de ce livre. En particulier dans le personnage du mari et du mafieux qui a les cheveux blancs et de gros sourcils. Comme le personnage du patron dans le film de Robert Aldrich.

Pour les plans avec des garages, j'ai pensé àLost Highway de David Lynch dans lequel le personnage est un garagiste , et arbore aussi un petit bouc.

Le plaisir est de dessiner des voitures des années 1970 : des voitures plutôt longues. Je trouve que c'est une esthétique pas assez exploitée. On pense toujours aux grosses Cadillac rondes. Mais je suis plutôt Chevrolet comme dans Point limite zéro de Richard C. Sarafian.

Page 19 de Black dog
Page 19 de Black dog © Casterman / Jacques de Loustal et Jean-Claude Götting

Page 15 :

La construction de la planche : la personne regarde ce qui arrive, ensuite on a un plan plus large pour situer avant la panique. Cette page est très "BD". La dernière case est faite pour être une page de droite pour pousser le lecteur à tourner la page pour connaître les raisons de son trouble.

Les maillots de bain sont plutôt à chercher du côté des années 1970. J'aurais aimé dessiner un personnage plus proche des stars du porno des années 1980... Ou comme Sylvia Miles dansHeat d'Andy Warhol ! __

page 41 de Black dog
page 41 de Black dog © Casterman / Jacques de Loustal et Jean-Claude Götting

Black Dog de Jacques de Loustal et Jean-Claude Götting est publié chez Casterman

►►► Jacques de Loustal invité du Nouveau Rendez-vous de Laurent Goumarre le 17 mai

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.