« Potosi est devenue pour nous… la montagne qui mange les hommes ». À travers le destin d’Augustin, 35 ans, fils de mineur, Didier Tronchet raconte l’histoire de ces Boliviens qui ont payé un lourd tribut à l’exploitation des mines d’argent.

Augustin revient dans la ville de son enfance sur les hauts plateaux. Il se souvient et raconte. Dans son récit, on croise des personnages baroques : des mineurs qui flambent leur paye en un soir, ou un curé courageux.

C’est avec lui qu'Augustin regarde les premiers pas sur la lune grâce à une télé de fortune, avant de perdre son père, d’être séparé de sa famille, et d’aller affronter le monde du dessous…

Depuis les conquistadors, « qui ont apporté avec eux le diable » jusqu’à aujourd’hui,ce sont plus de 8 millions d’Indiens qui sont morts pour l’extraction du minerai précieux. Didier Tronchet l’auteur de Jean-Claude Tergal et deRaymond Calbuth adapte dans une sorte de conte le roman Dans la montagne d’argent de son épouse Anne Sibran, écrivain passionnée par la culture quéchua. Le graphisme très coloré de ses dessins, qui rappellent ceux des enfants, est particulièrement adapté àcet univers empreint de superstitions et de chamanisme.

Le monde du dessous – Didier Tronchet et Anne Sibran - Casterman

►►► + de BD avec la sélection BD 2015 de France Inter

Rencontre avec Didier Tronchet :

J’ai eu envie d’adapter le livre d’Anne Sibran, puisque je suis moi aussi allé en Amérique du Sud. On a vécu trois ans là-bas. Et j’ai gardé dans l’œil ces hauts plateaux boliviens, la Cordillère blanche, les montagnes rouges… C’était très fort chez moi. Et quand elle a écrit son roman avec cette vision du monde d’un jeune indien, dans un univers onirique, ça m’amusait de voir ce que mon dessin un peu naïf donnerait… Les Indiens ont une conception de la « Pacha mama », la Terre mère, qui m’intéressait.

Et puis, je trouvais intéressant de faire un lien entre cette mine de Potosi et la crise financière qui a eu lieu en Occident il y a quelques années

2 min

Tronchet 1

J’ai été imprégné de ces atmosphères baignées de soleil et de lumière. Là à 3500 m d’altittude, la lumière est rasante et puissante. Ce que j’ai voulu retranscrire c’est la puissance de cette lumière qui donne beaucoup d’énergie

46 sec

Tronchet 2

Aujourd'hui, ce n’est pas très différent de ce qu’on raconte dans le livre. Potosi a longtemps été une mine d’argent dans laquelle les indiens étaient exploités par les Espagnols. Depuis les années 60, les filons se sont taris. Les gens y travaillent maintenant pour eux-mêmes, en espérant tomber sur une hypothétique pépite.

50 sec

Tronchet 3

Feuilletez quelques pages

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.