JL Courtinat
JL Courtinat © Reuters / JL Courtinat

Le photographe Jean-Louis Courtinat aime plus rencontrer, parler, comprendre que photographier. C'est un homme qui s'immerge dans un univers, écoute, dialogue et saisit de temps en temps son Nikon, pour une photo en noir et blanc. L'éditeur Robert Delpire publie régulièrement son travail social. Il est aussi l'ancien assistant de Robert Doisneau pour qui il éprouve une grande admiration. Courtinat passe sa vie de photographe auprès d'enfants malades, de sdf hébergés à Nanterre ou de celles et ceux qui, grâce aux Petits Frères des Pauvres, ont retrouvé un toit. Depuis 1981, ses photos parfois ont un tel impact qu'elles améliorent la condition des précaires, comme à Nanterre où la DASS a modifié les conditions d'accueil suite à son travail. A la galerie "Fait et Cause", ses images en noir et blanc sont accompagnées d'un texte. Il s'agit du témoignage recueilli par le photographe des personnes qu'il a rencontrées. Emouvantes, les images de Cathy et Xavier et ces mots, à la fin du texte:

"Notre seul but, c'est de nous marier.

Laisser une petite trace comme quoi on a vécu ensemble.

J'espère qu'on tiendra physiquement.

On est quand même au bout du rouleau". Dans son Atelier, ce soir, nous découvrirons Jean-Louis Courtinat en compagnie de Pierrick, Patrick et d'autres Sdf qui vivent désormais sous un toit. Son exposition, "Vivre avec Toit" a lieu à la galerie "Fait et Cause", 58, rue Quincampoix à Paris, près du Centre Pompidou.

J L Courtinat
J L Courtinat © Radio France / Vincent Josse

"L'Atelier de Jean Louis Courtinat", à 19h 20 sur France Inter et en podcast.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.