C’est un évènement pour la Comédie française : pour la première fois, une pièce d’un auteur de langue arabe est entrée au répertoire. En France, on ne connaît pas beaucoup Saadallah Wannous, mort en Syrie il y a une quinzaine d’années, à l’âge de 58 ans. Mais c’est un dramaturge qui a beaucoup compté dans le monde arabe.

Dans ses pièces, il bouscule trois grands tabous : la sexualité, la religion et le pouvoir. « Rituel Pour une métamorphose » est l’une de ces dernières pièces. Elle a été écrite alors qu'il se savait déjà malade. Elle n’a jamais été montée en Syrie.

Ilana Moryoussef a rencontré l’un de ses amis Farouk Madam Bey

__
La troupe de la Comédie-Française
La troupe de la Comédie-Française © Radio France / Christophe Raynaud de Lage
Le résumé de la pièce : pour rétablir son autorité et celle de la religion, le mufti de Damas tend un piège au prévôt des marchands, Abdallah, qu’il fait surprendre en flagrant délit de débauche avec Warda, une courtisane. Puis, pour confondre le chef de la police qui a procédé à l’arrestation, il demande à Mou’mina, la femme du prévôt, de se substituer en cachette à la courtisane emprisonnée. _Thierry Fiorile a assisté à la première à Marseille_
Le texte vient d'être réédité par les éditions Actes Sud. "Rituel pour une métamorphose" avec la troupe de la comédie Française [au théâtre du gymnase à Marseille jusqu'au 7 mai](http://www.lestheatres.net/fr/saison-2013/69/rituel-pour-une-metamorphose), [reprise à Paris du 18 mai au 11 juillet dans la salle Richelieu](http://www.comedie-francaise.fr/spectacle-comedie-francaise.php?spid=373&id=517).
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.