Depuis deux ans, les géants du jeu vidéo exploitent un juteux filon, la nostalgie. Super Nintendo, Megadrive, Neo Geo, Playstation, ont ainsi connu des rééditions adaptées aux télés modernes, qui pourraient arriver sous votre sapin : voici notre sélection (subjective) de jeux qu'il faut lancer dès le déballage.

"The Last Blade 2", l'un des meilleurs jeux de combat contenus par la petite Neo Geo Mini, sortie en septembre
"The Last Blade 2", l'un des meilleurs jeux de combat contenus par la petite Neo Geo Mini, sortie en septembre © SNK

Playstation Classic, l'étoffe des héros

Le classique à redécouvrir : Metal Gear Solid - Profondément innovant à sa sortie, ce premier épisode en 3D de la série est rapidement devenu culte. On y joue Solid Snake, un agent infiltré dans une base en Alaska pour tenter d'empêcher un groupe de soldats rebelles de lancer une attaque nucléaire et de prendre le contrôle d'un tank mobile équipé d'ogives, le fameux Metal Gear.

Jamais auparavant un jeu d'infiltration n'avait proposé une aventure aussi cinématique, bourrée de rebondissements et de personnages charismatiques. Les boss du jeu, notamment, sont autant de moments de mise en scène profondément marquants : l'un d'eux propose même une mise en abime inédite, en s'adressant directement au joueur et en prenant le contrôle de sa console. Une pierre angulaire du jeu vidéo.

La perle cachée : Oddworld, l'Odyssée d'Abe - Bien plus discret que Metal Gear, la petite Playstation Classic embarque aussi un petit bijou d'humour et d'inventivité. Dans Oddworld, on joue Abe, un ouvrier extraterrestre opprimé qui découvre que ses congénères sont le prochain plat du jour de ses patrons. Le jeu propose de tous les libérer de l'oppression, en les guidant par la parole, ou en prenant le contrôle des plus stupides de leurs ennemis. Délicieusement drôle et dépaysant.

Neo Geo Mini, les ampoules aux doigts

Le classique à redécouvrir : Metal Slug - La Neo Geo, c'était la console qui promettait d'importer chez vous l'ambiance des salles d'arcade des années 90, quand les jeux de tirs étaient rois. Dans cette dernière catégorie, on a rarement fait mieux que la série Metal Slug, dont tous les épisodes sont disponibles sur la version "Mini" sortie cette année. Un défouloir qui ne se prend jamais au sérieux (les mimiques des personnages sont impayables) et qui vous propose une expérience encore plus amusante à deux en coopération.

La perle cachée : The Last Blade 2 - L'autre catégorie reine de la Neo Geo, c'est évidemment la baston. L'éditeur SNK faisait alors concurrence à Street Fighter et Mortal Kombat avec de petits bijoux comme King of Fighters ou Samurai Shodown. Mais si vous voulez sortir des sentiers battus, "The Last Blade 2" est un jeu vidéo à l'ambiance particulièrement soignée, avec ses personnages peu nombreux mais très charismatiques, ses combats sur fond de musique épique, et ses décors soignés au pixel près (dont une maison en flammes qui s'effondre pendant le duel ou une falaise près d'une cascade). Technique et rafraîchissant.

Megadrive, le cool version années 90

Le classique à redécouvrir : Sonic The Hedgehog 3 - Le hérisson le plus rapide du jeu vidéo (certes, la concurrence est réduite sur ce créneau) est indissociable de la console de Sega, on le retrouve donc sans surprise sur toutes les rééditions récentes de la console. Quitte à découvrir ou redécouvrir un épisode, privilégier le troisième : il atteint des sommets en matière de design des niveaux, de musiques et d'idées de gameplay. Tout ça, sans jamais ralentir.

La perle cachée : Streets of Rage 2 - Vous avez deux manettes et un ami sous la main ? Prenez une après-midi pour nettoyer à coups de poings les rues mal famées de Streets of Rage 2, sans doute l'épisode le plus abouti de la série (notamment grâce à son ambiance musicale indissociable des années 90) et l'un des meilleurs jeux du genre. Depuis, difficile de trouver un concurrent sérieux en termes de plaisir de jeu... Ce n'est pas pour rien qu'un quatrième épisode vient d'être annoncé, 24 ans après le précédent.

Super Nintendo Classic Mini, les grandes aventures

Le classique à redécouvrir : Zelda A Link To The Past - Vaste, épique, culte, n'importe quel fan de jeu vidéo ne peut que vanter les mérites de cet épisode de Zelda sur Super Nintendo. Idéal pour s'initier à la série, plus accessible que les précédents et que les épisodes en 3D qui ont suivi, A Link To The Past est un chef d’œuvre de son époque. On est en droit de lui préférer l'épisode sorti sur Game Boy deux ans plus tard, mais ce n'est pas une raison pour bouder cette référence absolue.

La perle cachée : Final Fantasy VI - Moins célèbre que les épisodes qui l'ont suivi sur Playstation, Final Fantasy VI est pourtant souvent cité par les fans comme le meilleur de la série. Pour son scénario incroyablement prenant, bourré de rebondissements, pour ses personnages merveilleusement écrits et dessinés par l'illustrateur Yoshitaka Amano, pour sa musique qui repousse les limites des capacités de la console (on y trouve même un opéra !), ou encore pour son méchant follement original et imprévisible. Prévoyez quelques dizaines d'heures pour voir la conclusion de cette épopée chorale.

NES Classic Mini, le berceau des références

Le classique à redécouvrir : Super Mario Bros. 3 - C'est une évidence : sur une console Nintendo, il faut un Zelda et un Mario. Les deux premiers Zelda sur la NES ayant tout de même pris un coup de vieux, on se rabattra sur ce qui reste l'un des meilleurs jeux mettant en scène le plombier moustachu. On y trouve déjà tout ce qui fera son succès au fil des décennies : jouabilité simple et accessible, niveaux malins et bien conçus, pouvoirs cachés et progression de moins en moins linéaire. Finissez-le, ne serait-ce que pour briller auprès de vos amis gamers.

La perle cachée : Castlevania - Pour les impressionner encore plus, vous pouvez aussi essayer de boucler Castlevania, une référence du jeu d'action / plateformes à la difficulté, disons, "d'époque". Jouer au tout premier Castlevania, c'est aussi et surtout une bonne occasion de se rendre compte, s'il en était besoin, que la musique de jeux vidéo n'a pas attendu les technologies modernes pour être bien composées.

La bande-son de cet épisode est, encore aujourd'hui, une source infinie de reprises et d'inspiration. Et il y a même une série sur Netflix inspirée du jeu, c'est dire s'il a traversé les âges en prenant aussi peu de rides que le comte Dracula.

► Pour découvrir des jeux plus récents, il y a notre chronique "La Faute aux Jeux vidéo" chaque mardi dans le 5/7

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.