Mardi, à l'occasion d'une grande émission télé, Israël a désigné sa candidate pour l'édition 2020 de l'Eurovision à Rotterdam le 16 mai. Pour la première fois, il s'agit d'une Israélienne originaire d'Afrique noire alors que dans l'État hébreu, les Africains sont souvent mal considérés et pas toujours bien insérés.

Eden Alene, 19 ans, sera la première Israélienne originaire d'Éthiopie à représenter son pays à l'Eurovision
Eden Alene, 19 ans, sera la première Israélienne originaire d'Éthiopie à représenter son pays à l'Eurovision © Channel 12

Et dire qu'Eden Alene a failli être éliminée dès le premier tour ! Hier soir, la jeune femme, qui vit près de la bande de Gaza, a d'abord été recalée par le jury avant d'être repêchée par le public de l'émission Ha kokhav haba (L'Étoile montante) qui a fait basculer les jurés en interprétant, notamment, le titre Halo de la chanteuse américaine Beyonce. 

Immédiatement, le Premier ministre Benyamin Netanyahou l'a félicitée et, de son côté, la chanteuse a parlé de "l'honneur dingue de représenter son pays".  

Très émue, la chanteuse de 19 ans, qui a étudié dans une école religieuse avant de rejoindre l'école publique a ajouté :

C'est extraordinaire qu'une Éthiopienne soit désignée pour la première fois.

Car si Eden Alene est née à Jérusalem, ses deux parents sont des juifs immigrés d'Éthiopie. Les Israéliens originaires d'Afrique Noire sont souvent mal considérés, moins diplômés, plus pauvres. Certaines personnes n'hésitent même pas à remettre en cause la judéité de ces Juifs, qui se considèrent comme les plus proches des origines. Hasard du calendrier, à quelques heures de la victoire d'Eden Alene à la télévision, un policier israélien a été mis en examen pour homicide involontaire contre un jeune originaire d'Éthiopie en juin 2019, suivi d'émeutes une bonne partie de l'été. Les Éthiopiens d'origine sont environ 140 000 sur une population totale de 9 millions d'habitants.

Un concours populaire qui met les minorités en avant

Eden Alene a tout pour faire oublier un instant les divisions de la société israélienne, l'Eurovision est très populaire ici avec, par exemple, 30 % d'audience pour l'émission d'hier soir. Israël participe au concours depuis 1973 et l'a déjà remporté quatre fois, ce qui en fait l'une des nations les plus titrées sur cette période derrière l'Irlande et la Suède.

Ce n'est pas la première fois qu'Israël envoie une candidate "issue d'une minorité" à l'Eurovision puisque la chanteuse transsexuelle Dana International l'avait emporté en 1998. En mai prochain, Eden Alene aura besoin d'une permission pour participer à l'événement car, actuellement, elle fait son service militaire.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.