Les musiques des jeux vidéo entrent au répertoire des Chorégies d'Orange, le plus ancien festival d'art lyrique français, pour un concert unique ce samedi soir au Théâtre Antique. Une Symphonie des Jeux Vidéo avec l'Orchestre philharmonique de Marseille et le Chœur de l’Opéra de Montpellier Occitanie.

La symphonie des jeux video à Orange photo Cosmo AV
La symphonie des jeux video à Orange photo Cosmo AV © Cosmo AV

La musique de The Song of Dragonborn pour chœur et orchestre, sous la statue de l'empereur Auguste, plus habitué à entendre Verdi ou Wagner, c'est le pari de Jean-Louis Grinda, le directeur des Chorégies d'Orange, qui veut ouvrir son festival à tous les publics. "Les jeux vidéo se sont développés de façon incroyable. Au départ les musiques étaient des bip bip insignifiants. Petit à petit, des scénarios se sont considérablement développés. Le graphisme est devenu quelque chose d'inouï. Et pour accompagner tout ça, il fallait des bonnes musiques.

"Aujourd'hui, les musiques de jeux vidéo empruntent le même parcours que les musiques de films il y a plus de 100 ans."

Pour le chef Victor Jacob, cette musique se prête aux versions symphoniques, dont les réorchestrations sont signées Didier Benetti. "C'est souvent de la très belle musique. Il y a deux sortes de musique, il y a les jingles avec des thèmes courts qui sont une musique belle, mais peut-être un peu moins intéressante que certaines qui sont presque des symphonies."

Le concert sera accompagné d'une projection vidéo sur le mur du Théâtre antique et le concert sera retransmis pour les fêtes de fin d'année, sur France Télévisions.