Cet été, France Inter vous propose de (re)découvrir un feuilleton consacré à Jacques Brel. Confidences, témoignages, anecdotes pour s'approcher au plus près de l'artiste.

Jacques Brel
Jacques Brel © Getty

28 juillet 1960. Entre deux récitals, Brel passe la nuit à Vesoul, à La Bonne Auberge.

Après une soirée, que l'on imagine festive, en compagnie des clients, du personnel et des patrons des lieux, René et Jacqueline Kielwasser, le chanteur promet d'évoquer la ville qui l’accueille dans une de ses chansons.

En 1967, Brel séjourne une nouvelle fois à Vesoul, à l'Hôtel du Nord cette fois-ci. Est-ce cette seconde nuit dans la préfecture de la Haute-Saône qui lui rappelle la promesse faite sept ans plus tôt. Toujours est-il que quelques mois plus tard, il écrit et compose Vesoul.

"Vesoul", c'est deux prises...

... se souvient Marcel Azzola qui participait à la session d'enregistrement. "C'est une chanson de fin de séance sur laquelle il ne comptait pas beaucoup. Cette chanson il l'avait écrite comme un jeu."

Lors de la première prise, Brel demande à Marcel Azzola de faire quelques variations sous son texte, alors qu'habituellement il le lui interdisait formellement.

Puis ils se lancent dans une seconde prise. Le temps est compté. Brel change alors l'introduction de la chanson. Azzola invente d'autres variations qui excitent le chanteur au point d'en arriver au milieu de la chanson à ce cri du coeur : "Chauffe Marcel"

Une fois les deux prises en boîte, les deux hommes vont les écouter en cabine. Brel choisit la seconde et lance à l'accordéoniste :

On va l'intituler "Azzola - Vesoul"

Alors que le titre initial était Vierzon - Vesoul. Azzola refuse

Outre cet enregistrement audio, il n'existe que deux autres versions de Vesoul interprétées par Brel puisque, ayant abandonné le tour de chant en 1967, il n'a jamais chanté Vesoul sur scène.

  • L'une diffusée le 12 octobre 1968 au cours de l'émission télé "A l'affiche du monde" de Christophe Izard
  • L'autre diffusée le 31 décembre 1968 au cours de l'émission télé "Soirée prestige Réveillon" de Alain Dhenaut, avec Marcel Azzola à l'accordéon.

En revanche, il existe près de 140 reprises "officielles" de cette chanson.

Quant à la ville de Vesoul, elle a donné le nom de Jacques Brel a une place et un collège. Un buste du chanteur trône depuis septembre 2016 dans le hall du théâtre et la commune accueille un festival Brel consacré aux nouveaux talents de la chanson française.

► ECOUTER | Les feuilletons des Médias Francophones Publics : Un ami nommé Jacques Brel (à partir du 1er août 2017)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.