Mise à jour le 7 août :

C'est désormais une tradition pour annoncer un film ou une série évènement. Après le teaser du teaser voici le teaser de la série Vinyl qui promet donc bien une plongée dans l'univers du rock à la fin des années 70. Et le titre de Personnality Crisis des New York Dolls sorti en 1973, illustre bien ce que va traverser le héros Richie Finestra . Pour l'anecdote, ce titre ouvre le premier album des New York Dolls. Ils posèrent les bases du punk et participent à l'épanouissement du Glam Rock.

L'histoire se passe dans le New York fin de la fin des années 70. On y suit la vie de Richie Finestra , patron de label discographique qui s’apprête à vivre une période charnière pour la musique. Le disco vit ses derniers jours, le studio 54 est moribond et le punk s’apprête à se déverser dans les rues et les esprits. Et son couple est au point de rupture. Les héros deVinyl seront incarnés par Olivia Wilde et Bobby Cannavale . On y verra entre autre le fils de Mick, James Jagger . La série est prévue pour l’automne.

Olivia Wilde
Olivia Wilde © MaxPPP / Peter Foley

L’association des producteurs est prometteuse. Terence Winter n’est autre que le scénariste du Loup de Wall Streetqui était assez sexe et drogue, réalisé par Martin Scorsese . Le duo est aussi à l'origine d'une autre série : Boardwalk Empire.

De l’autre côté l’association Jagger – Scorsese ne date pas d’hier. Le new-yorkais et le londonien se sont déjà croisés sur le tournage de Shine a Light en 2006. Peut-être lassé des mafieux, Martin Scorsese rêvait de filmer un autre type de famille : les Rolling Stones . Il profita de leur concert au Beacon Theatre de New-York pour réaliser ce film où l’on croise aussi Bobby Keys , Lou Reed , Jack White , Hillary et Bill Clinton , Christina Aguilera … un version plus "shiny" que le documentaire de Jean-Luc Godard autour des Stones : One + One Sympathy For the devil tourné en 1968.

Et les vieilles pierre que sont les Rolling Stones n’ont pas finies d’être au centre du mythe de la musique rock. Alors qu’ils fêtent cette année les 60 ans de Satisfaction , Keith Richards est l’objet d’un documentaire diffusé sur Netflix Keith Richards :Under the influence et son album de blues sortira à l’automne. Ce bon vieux Keith, dont la biographie serait une bonne série à elle seule, en a d'ailleurs profité pour se payer l'album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band des Beatles qu'il a qualifié dernièrement de "tas d'ordures". Paul et Ringo apprécieront. Quand on vous dit que le rock n'est pas mort...

Allez plus loin

►►► Tubes & Co : Satisfaction

►►► Les Stones à Altamont - Affaires Sensibles

►►► L'inusable carrière des Rolling Stones - Le téléphone sonne

►►► Le Calvaire de Scorsese - Affaires Sensibles

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.