La gratuité dominicale n'ayant pas permis d'attirer ceux qui ne viennent pas d'ordinaire au musée, le Louvre lance une nocturne gratuite chaque mois, agrémentée de diverses activités ludiques, avec l'ambition de s'ouvrir à un nouveau public, plus populaire, au-delà des habitués et des touristes.

Le Louvre offre désormais une nouvelle nocturne gratuite, le premier samedi de chaque mois
Le Louvre offre désormais une nouvelle nocturne gratuite, le premier samedi de chaque mois © AFP / Bertrand GUAY

Le Louvre a connu en 2018 une affluence record de 10,2 millions de visiteurs. Avec une hausse de 25% par rapport à 2017, le Louvre est le musée le plus visité au monde. Les Français représentent 25% des visiteurs, les Américains et les Chinois sont revenus en nombre avec la reprise du tourisme après les attentats de 2015.

Pour assurer ce succès, il faut innover et s'adapter. Terminée, désormais, la gratuité le premier dimanche du mois. L'offre est remplacée par une nocturne supplémentaire, cette fois le premier samedi de chaque mois. Certaines salles seront accessibles librement, d'autres sur réservation, avec des offres culturelles.  

Un changement qui fait suite à un constat paradoxal : le public visé par la gratuité ne se déplaçait pas le dimanche. comme l'explique Jean-Luc Martinez, le président-directeur du Louvre : "La gratuité a été et reste un moyen d'attirer de nouveaux publics, ça a été instauré dans les années 80 et ça a servi de moyen important pour fidéliser les publics. Au musée du Louvre, étant donnée la fréquentation à la fois touristique et le succès de ce musée, nous avons constaté, dans les études de public, que ça ne jouait plus vraiment ce rôle et que notamment les publics les plus éloignés de la culture ne venaient pas plus, et même plutôt moins, pendant les dimanches gratuits que lors des autres jours payants. Ce qui était quand même un paradoxe."

La gratuité seule ne fait pas la fréquentation d'un musée

"Nous savons aujourd'hui pourquoi les gens ne viennent pas au musée, explique Luc Martinez : non seulement parce qu'ils ne veulent pas faire la queue, mais aussi parce qu'ils se sentent perdus. Donc cette nouvelle offre du samedi veut répondre à ce défi : compléter la gratuité par une vraie offre de programmation culturelle, avec les étudiants de l'École du Louvre dans les salles pour expliquer les œuvres, et avec des offres ludiques, des jeux, des concerts, des spectacles, pour faire de ce moment de visite en famille, entre amis, un moment particulier."    

Le Louvre propose donc, le premier samedi de chaque mois entre 18h00 et 21h45 de visiter gratuitement et librement les ailes Denon et Sully, où l'on peut admirer les peintures françaises et italiennes, les antiquités égyptiennes, grecques, étrusques et romaines ou encore les arts de l'Islam. On y verra donc : "La Joconde", "La victoire de Samothrace", "La Vénus de Milo" ou "Le scribe accroupi".

L'aile Richelieu quant à elle, sera toujours gratuite, mais accessible sur réservation. Au cœur des collections d'antiquités orientales, d'objets d'art et de sculpture française, plusieurs activités culturelles seront offertes aux visiteurs.

Les réservations pour ce 5 janvier sont complètes, mais les offres pour les prochains mois seront en ligne rapidement sur le site du musée.

Aller plus loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.