Comment occuper ses enfants pendant les vacances avec quelques révisions pour qu'ils ne perdent pas le fil de leurs apprentissages scolaires ? Voici quelques conseils d'applications à embarquer sur vos smartphones et tablettes pour leur permettre quelques instants de travail chaque jour.

.
. © Getty / .

L'envolée des ventes de cahiers de vacances papier annoncées cette année (multipliées par deux selon les pronostics de début d'été) sera-t-elle aussi de mise sur les applications numériques ? Les éditeurs de ces cahiers proposent aussi des applis dérivées de leur concept papier. Ces versions sur smartphones et tablettes aideront-elles à réviser plus assidûment ? Car soyons honnêtes, l'écueil du cahier de vacances, c'est que les enfants se passionnent surtout pour les stickers et les parties à colorier, et arrivent rarement à les terminer : question de motivation.

Les Passeport, célèbres cahiers de vacances des éditions Hachette, qui ont été assaillis cette année existent aussi sous forme d'appli numérique. Pour les élèves de primaire, c'est tout un univers, avec des mondes, des défis, qui est proposé, comme prétexte à de sérieuses révisions du programme scolaire. Ils existent en version gratuite, ou payante pour plus de contenus et fonctions, du CE1 au CM2. Conjugaison et mathématiques au programme. Derrière ce mastodonte, d'autres applications sont appréciées par les enseignants, et validées pour leur sérieux.

Les principaux apprentissages avec Tirobot et Robotine, ou Mme Perruche 

Chez Plume, appli qui en temps de normal se propose d'inciter les enfants à lire et à écrire, le cahier de vacances est en partie numérique, et se transforme en livre personnalisé et imprimé à la fin. Elle propose des vidéos pour suivre un parcours d'écriture avec un personnage, Mme Perruche, associées à un livret de progression. Mme Perruche et ses propositions s'inscrivent dans l'ADN de Plume : susciter l'expression écrite des enfants. En participant pas à pas, l'enfant finit par obtenir son cahier d'écrivain pour les vacances.

Pour Aude Guéneau, fondatrice de Plume, "la progression des enfants en expression écrite est gage de réussite scolaire globale. Nous sommes dans un société qui sacralise l'écrit, il faut donc donner aux enfants toutes les codes de l'écriture". Chaque semaine, le parcours propose des activités sur un thème comme l'humour, la robinsonade, l'amour, le style épistolaire, où les enfants sont invités à écrire leur carte postale, leurs jeux de mots. "L'important c'est le plaisir et le sentiment d'écrire pour d'autres et d'avoir des retours", insiste Aude Guéneau.

Chez iTouch, on répond avec des quiz du niveau primaire, qui suivent pas à pas les enseignements délivrés durant l'année scolaire. On télécharge l'appli selon son niveau scolaire. L'appli propose un mix de jeux et exercices, pour des sessions de 5 à 10 minutes. iTouch est développée par eduPad, entreprise française créée en 2011, et qui propose toutes formes de contenus ludo-éducatifs.

Avec les Mescahiersdevacances.com,  les personnages Tirobot et Robotine accompagnent les élèves avec des séries d'exercices sur des durées d'environ 30 minutes. L'appli réserve un espace dédié aux parents qui veulent suivre les résultats et la progression des enfants. Les concepteurs insistent beaucoup ce que les enseignants appellent la "remédiation", c'est à dire la possibilité de refaire des exercices ratés ou mal compris entre adultes et enfants.

Apprendre les langues étrangères

Sortons de l'univers balisé des cahiers de vacances pour s'autoriser des apprentissages et des pratiques hors des pistes des programmes, mais tout aussi utiles. 

Certains sont accros à Duolingo, qui propose selon les niveaux, des mots ou expressions, à reconnaître par écrit ou à l'oral. Ils sont plus de 30 millions dans le monde, adultes et plus jeunes, à apprendre ainsi plus de 36 langues, sur l'appli phare d'apprentissage de langue étrangère. Son ergonomie pour débutants est un jeu d'enfants, et ces petits quiz de traduction de l'anglais vers le français séduisent les écoliers à tous les coups. Au fil du temps, comme dans Super Mario, on avance avec un nombre plus ou moins grands de vies. Gratuitement ou sous forme d'abonnement, l'appli a fait ses preuves au fil des années. Créé en 2012 par le guatémaltèque Luis von Ahn, Duolingo est devenu un ogre de la tech mondiale, mais votre enfant n'en saura rien, et n'aura d'yeux, et oreilles, que pour le petit hibou vert qui symbolise l'appli, et qui chaque jour lui rappelle que quelques minutes d'entrainement l'attendent.

Sur le même registre, Babbel est aussi une solution très répandue, et fonctionne avec la reconnaissance vocale, pour qu'on s’entraîne à parler à son smartphone, dans une langue étrangère. Babbel est encore plus ancienne que Duolingo, et elle est plus adaptée à partir du collège.

L'Histoire des grands racontées aux enfants

On ne se lasse pas de l'appli Quelle Histoire, la petite sœur de la collection de livrets consacrés aux personnages historiques, de Cléopâtre à Martin Luther King ou De Gaulle. Le seul bémol, c'est qu'elle ne fonctionne pas sans le livre papier. TV5Monde et Quelle Histoire se sont aussi associés pour proposer une sélection de thématiques, à regarder tout simplement sur YouTube.

Réparer, bricoler, c'est aussi un bon apprentissage

Plus manuel et inscrit dans la tendance 'réparons-recyclons', voici le jeu vidéo "Assemble With Care" ("Assembler avec soin"), et son héroïne, Maria. Saurez-vous réparer avec elle cette ribambelle d'objets tout droit sortis des années 80 : magnétophone à cassette, appareil photo Réflex, vieille console de jeux ? Ce jeu est là pour développer son sens pratique, et apprendre que les objets se réparent, et ne sont pas forcément destinés à la poubelle à la moindre panne, et il est chaleureusement recommandé par notre spécialiste jeux vidéo Olivier Bénis. De plus, pendant que les enfants apprennent l'ingéniosité, les parents goûteront cette madeleine qui leur rappellera leur jeunesse.

Les gestes barrières pour les très très petits

Professionnels de l’éducation et du monde médico-social se sont penchés sur la nécessité d'enseigner aux enfants ces gestes barrières qui nous protègent du Covid-19.  Leur travail a abouti à l'application pour les 2-6 ans, Lave-toi les mains avec Ben le koala. Le koala et Sam le chat apprenaient déjà aux enfants à se brosser les dents. Le concept est simplissime. Une vidéo, 3 questions, quelques conseils pour les parents. Tout repose sur la concentration des touts petits happés par la vidéo.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.