Sur Arte le 12 octobre et sous les casques de réalité virtuelle, suivez "Notes on Blindness", le parcours de John Hull, devenu aveugle au fil du temps.

Notes On Blindness : into the darkness, extrait du film
Notes On Blindness : into the darkness, extrait du film © Agat films et Cie

C’est l’une des expériences les plus émouvantes qui vous sera donnée de faire avec un casque de réalité virtuelle. Non, vous ne rencontrerez pas de dinosaures, ni ne piloterez un drone dans le tombeau de Touthankamon, mais vous ferez l’expérience de ce que c’est que de perdre la vue.

Cela peut paraître paradoxal. Imaginez que l’on vous dise, "merveille des merveilles mettez sur vos yeux ce casque bourré de technologie, summum de la VR et du 360e et devenez aveugle". C’est au mot près ce qui se passe, sauf que vous ne deviendrez pas réellement aveugle, mais vous en aurez l’impression.

L’expérience de John Hull, écrivain et professeur

Notes on Blindness : into darkness est une proposition double. Un documentaire poétique sur les traces de John Hull, John Hull étant un professeur de théologie britannique, devenu aveugle en 1981(il est mort en 2015).

Il l’est devenu progressivement, et pendant des années il a enregistré sur des cassettes audio ses impressions, ses réflexions. Il a voyagé vers l’obscurité pendant des années et cela est devenu une épreuve autant qu’une expérience mystique. Ce film est provoqué le 12 octobre sur Arte.

Arte créative a choisi d'aller au-delà de la production de ce film avec un projet inédit, une expérience virtuelle qui va avec. Il s'agit de nous faire vivre le cheminement de Hull vers l’obscurité. C’est une expérience sensorielle, qui met en jeu le regard, l’ouïe mais aussi la psychologie de chacun face à cette perte de repères.

Avec Notes on Blindness : into darkness, c’est le son qui vous mènera sur le chemin de l’obscurité. Grâce aux bons soins d'agat films et d’audiogaming, les sociétés qui ont conçu le fil narratif et sonore des 4 parcours qu’il vous sera donner de faire en son binaural.

Ainsi, fait-on l’expérience de la disparition progressive des formes, de l’apparition de plus en plus amplifiée du son et l'on est invité à faire, comme Hull le décrit dans ses enregistrements, se figurer l'espace dans lequel on se trouve grâce à l’écho de la pluie sur les objets.

Amaury La Burthe, d'Audiogaming :

"Nous avons utilisé les archives de John lui-même, ses fameuses cassettes audio. Les images qui apparaissent, en pointillé, dans l'expérience virtuelle, ne le font que lorsqu'elles émettent du son. Au début il voyait encore, donc dans les premiers chapitres on reconnaît encore les choses, puis on bascule dans un autre univers, vers un mode synesthésique de perception, c'est beaucoup plus abstrait, intérieur et intime. "

L'expérience en réalité virtuelle est prenante et émouvante surtout. Arrivé au chapitre "Panique" les réactions peuvent être plus ou moins anxieuses selon les personnes.

Demain la réalité virtuelle ?

Homme portant un casque de réalité virtuelle
Homme portant un casque de réalité virtuelle © Getty / Libre de droit

Notes on Blindness : into darkness fait partie des 5 projets cofinancés en France présentés à New York, au festival Futur of storytelling (Avec I Philip, Phallaina, S.E.N.S VR, Flippaper ). Il était aussi dans la sélection officielle du Festival de Sundance, et du Festival de Tribeca.

Cette fin d'année est riche en sortie de casques. On attend ces jours prochains celui du Sony. Personne pour l’instant ne sait vraiment si la réalité virtuelle va rentrer massivement dans nos usages, et dépasser l'enthousiasme des gamers accros aux jeux vidéo. (Quel casque choisir, cliquez ici )

Dans l’audiovisuel public on se demande même parfois pourquoi investir dans des productions de cette nature. Beaucoup doutent même que cette manière de vivre seul des expériences puisse séduire de public massivement.

D’autres se disent que quand on aura épuisé toutes les expériences à effet "ouah !" on appréciera mieux les dispositifs, plus narratifs, plus inédits et documentaires, et on pourra bientôt les vivre en interaction avec plusieurs individus sous d’autres casques.

Les fabricants prennent souvent ces expériences de jeu ou documentaires, pour des galops d’essai et de démo, pour le développement d’usages plus pragmatiques dans le domaine de l’architecture, l’aménagement d’espace, ou l’e-learning pour la formation professionnelle continue.

Notes on Blindness de Peter Middleton et James Spinney sur Arte le 12 octobre à 22 h 30, et une expérience VR pour les casques Samsung Gear VR et Oculus.

Restez "Inter connectés" tous les liens vers le samedi dans le journal de 19h :

Buzz, chatons et dollars, l’histoire des réseaux sociaux racontée sur les réseaux sociaux

Le patrimoine, son avenir, aussi réel que virtuel

Les web séries, les pépites du moment

Le numérique à l’école, un désastre ?

I love transmedia, le festival de l’interactivité et la réalité virtuelle : découvrez le jeu S.E.N.S VR

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.