Balade mystique et mélancolique à travers un siècle d'histoire des États-Unis, ce jeu au titre poétique est un bien étrange hommage aux légendes orales transmises dans ce bien étrange pays "puzzle", mais aussi à la manière dont elles furent vécues, racontées, déformées pour former une mythologie à part entière.

Le jeu alterne entre l'exploration des États américains et le récit que vous et d'autres vagabonds en tireront
Le jeu alterne entre l'exploration des États américains et le récit que vous et d'autres vagabonds en tireront © Dim Bulb Games

"Là où l'eau a le goût du vin" : joli titre, non ? Intrigant, aussi, presque trop poétique pour correspondre à quoi que ce soit de bien réel. Pourtant, il est aussi parfaitement adapté à l'aventure qu'il vous propose. En y réfléchissant un peu, il raconte ce pays qui n'existe pas, peuplé de légendes, de fantômes, de démons et de magie (le fameux "vin") mais dont chaque détail imaginaire prend sa source dans la réalité la plus pure et la plus brutale ("l'eau") d'un pays qui existe bien, tout juste sorti de la guerre civile et en pleine transition, douloureuse, vers la modernité.

C'est vous qui êtes chargé de changer l'eau en vin. Dans la peau d'un vagabond sans visage et sans passé (et pour cause, il s'agit d'un squelette portant un baluchon), vous avez été chargé par le diable en personne de marcher à travers le pays pour écouter et raconter des histoires. Le diable adore les histoires : les histoires vraies, mais aussi les histoires avec lesquelles on a pris quelques libertés pour les améliorer, et encore plus les histoires qui ne ressemblent presque plus du tout à ce qui s'est réellement passé.

Règlements de contes au bord des routes

Très simple à aborder, le jeu ne s’embarrasse d'ailleurs pas de longues explications : une fois votre mission acceptée (un peu malgré vous, certes), vous voilà jeté sur les routes des États-Unis de la fin du XVIIIe siècle. Dans votre balade sur une carte en 3D du pays, vous croiserez des dizaines de petits évènements. Libre à vous de les observer ou d'y participer, d'aider ou d'ignorer. Cela n'a que peu d'importance, car ce qui compte ici, ce sont les histoires que vous en tirerez.

Car c'est là que le jeu vous met à l'épreuve : lors de vos rencontres avec d'autres vagabonds comme vous, le jeu passe en mode "récit au coin du feu". Vous aurez alors pour mission de chercher, dans votre collection grandissante de contes, ceux qui vous permettront de garder grands ouverts les yeux de votre auditoire. S'il veut une histoire triste, pourquoi ne pas évoquer ce couple croisé à New-York, obligé de se séparer pour permettre au mari de trouver un nouveau travail ? S'il réclame de frissonner, le conte de ces deux enfants muets et inquiétants croisés dans un hôtel fera tout à fait l'affaire. Pour le faire rire, on préférera lui raconter cette histoire absurde de deux frères tout heureux de se retrouver enfin, avant de se rendre compte qu'ils sont en fait de parfaits inconnus.

En gagnant la confiance de vos compagnons d'infortune, vous en apprendrez plus sur leurs propres histoires, autant de récits d'un rêve américain sacrément cabossé par la grande Histoire.

Écouter, déformer, raconter...

Le jeu vous fait vivre la manière dont naissent les histoires et comment elles se transmettent, tout simplement, par la voix. Ce qui les fait vivre mais aussi grandir : au fil du jeu et du bouche à oreille, vous réentendrez des histoires que vous avez vécues, dans des versions bien éloignées de la réalité... mais aussi bien meilleures. On pense beaucoup, au fil de ce périple, au formidable roman "American Gods" de Neil Gaiman, qui abordait lui aussi la construction de la mythologie américaine.

On vous parlait il y a quelques jours de "Fe", ce jeu sans paroles qui célébrait le simple fait de communiquer avec les autres. "Where the Water Tastes Like Wine" en est presque le miroir inversé : ici, les personnages du jeu et leurs échanges comptent moins que les histoires qu'ils racontent, ces pièces bien vivantes et en constante évolution du puzzle qu'est l'âme de ce pays. En ce sens, il en dit presque plus sur la manière dont l'Amérique s'est construite que bien des cours d'Histoire...

WHERE THE WATER TASTES LIKE WINE - Disponible sur PC et Mac

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.