Le retour de Kool Shen et un autre regard sur Modigliani, ce sont les choix de la team culture de la rédaction de France Inter dans YesWeCult.

Le choix de Mathieu Culleron: "Sur le fil du rasoir", nouvel album solo, Kool Shen

« Sur le fil du rasoir » c’est le 4ème album solo de Kool Shen . L’ancien membre du groupe de rap NTM , avec ce nouveau disque, nous parle de notre société avec un regard toujours aiguisé. Dans le titre « La France est internationale », il évoque une nouvelle fois la montée du Front national et dans « Edgar » il décrit cette précarité ordinaire que l’on ne regarde même plus. Le rappeur de 50 ans qui avait tiré un trait sur le monde de la musique pour se consacrer au poker de façon professionnel revient donc après 7 ans d’absence . Dans ce disque il est épaulé par des invités de choix : Jeff le Nerf , Lyricsson , Lino ou encore Soprano . Kool Shen qui cette fois s’est laissé tenter par un son plus actuel, plus moderne.

Le choix d'Isabel Pasquier : l'exposition Modigliani au LAM de Villeneuve d'Ascq

Modigliani, femme assise
Modigliani, femme assise © Radio France / Amedeo Modigliani, Femme assise à la robe bleue, 1918-1919. Huile sur toile, 92 x 60 cm. Moderna Museet, Stockholm. Donation d’O

Un autre regard sur Modigliani ! C’est ce que propose l’exposition : « Amedeo Modigliani, l’œil intérieur » au LAM , le Musée d’art moderne et contemporain de Villeneuve d’Ascq près de Lille. L’exposition emmène le visiteur au plus près des œuvres de cet artiste maudit , dont la vie bohême et tragique a trop longtemps occulté l’œuvre.

Une centaine d’œuvres, portraits, nus, dessins mais aussi sculptures éclairent l’art singulier de cet artiste qui a été profondément influencé par l’art égyptien, grec, cycladiques, Khmer, africain , mais aussi par Picasso et Cézanne .

Reste le mystère de ces visages dont les yeux évoquent les trous des masques africains. Parmi les portraits exposés , ceux de ses amis du Montparnasse du début du XX ième siècle comme Soutine . Modigliani a connu la misère et peignait une toile contre un verre de vin ou un café…100 ans plus tard, le 9 novembre 2015, un collectionneur chinois a acquis l’une de ses toiles « nu couché » pour la somme de 180 millions d’euros !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.