YesWeCult 10
YesWeCult 10 © Radio France

Cette semaine, YesWeCult défend un auteur syrien qui dessine Damas et ses heures tragiques, cultive un fan attitude pour Adèle Haenel et Christophe Une semaine un peu "madeleine de Proust" avec également une visite à Drouot et un clin d'oeil à l'ours Paddington.

Freedom Hospital, ou la vie à Damas en tant de guerre

C'est le genre de livre que l'on reçoit comme un coup de poing dans le ventre. Tous les jours ou presque on entend à la télé ce qui se passe à Damas , mais en fait, qu'en est-il derrière ces images picorées sur Youtube ? Hamid Soulaiman l'a vécu pleinement et tragiquement jusqu'à ce qu'il arrive en France il y a 4 ans. Plasticien de formation, il a recomposé une fiction à partir d'histoires vécues avec ses amis opposants au régime. Il a manifesté, été emprisonné, certains de ses proches sont morts sous les coups de la répression de Bachar El Assad. Son livre, Freedom Hospital raconte ainsi l'histoire d'un hôpital clandestin où l'on soigne mais aussi où les opposants se rencontrent. Il y fait avec des noirs et blancs puissants, une galerie de portraits et de parcours qui nous saisit. C'est l'une des découvertes les plus poignantes de l'année, mise en avant la semaine dernière au festival de BD de Bastia.

Feulletez Freedom Hospital, éditions Ça et Là / Arte

Freedom Hospital Extrait

Harold Pinter, Old Times, 1 garçon, 2 filles, 3 possibilités

Haenel
Haenel © Radio France

Il vous faudra sans doute y retourner plusieurs fois. Pour bien comprendre. Ou peut-être pour changer d’avis. Kate a-t-elle tué Anna? Est-elle schizophrène? Se souvient-elle tout simplement de son ancienne amante ? Ou bien alors est-elle là dans son living room en train de discuter avec une vielle amie et son mari, tout en digérant un bon ragout ?

C’est la pièce à ne pas rater. Old Times d’Harol Pinter , authéâtre de l’Atelier. Avec Adèle Haenel , Marianne Denicourt et Emmanuel Salinger. L’histoire d’un trio réuni autour du thème du souvenir.

Et c’est un coup de cœur. Le texte d’Harold Pinter nous interroge bien sûr sur notre rapport au temps qui passe, mais il est empreint aussi de beaucoup de poésie. Message spécial aux fans d’Adèle Haenel, le théâtre lui va si bien...

Christophe, le chouchou de la team culture

De toutes les sorties du moment, même les plus séduisantes, c'est l'album de Christophe qui l'emporte dans le coeur de Matthieu Culleron, notre expert beat & zik. Christophe n'est plus tout jeune, mais il a encore le goût des voyages en terres inconnues. Il nous offre donc d'aller vers de "nouvelles voies ".

> 5 clés pour découvrir Les Vestiges du chaos

Destination Drouot, la vente aux enchères pour les nuls

C’est la plus grande place mondiale de ventes aux enchères publiques. L’un des plus gros acteurs du marché, avec plus de 375 millions d’euros de produits de ventes en 2015. Et bien sûr une expertise mondialement reconnue. La Mecque du collectionneur. Le temple du commissaire-priseur. Si depuis toujours vous rêvez de jouer les petites souris pour découvrir l’envers du décor, sachez que le temps d’un weekend la salle des ventes Drouots’offre à vous. Deux journées complètes d’ouverture au public pour découvrir ses coulisses, rencontrer des professionnels, et faire le tour des collections qui seront prochainement mises en vente; notamment cette collection de voitures anciennes et la mythique Sunbeam que conduisait Grace Kelly dans La Main au Collet .

Au programme également : des ateliers pour les enfants, des conférences et des visites commentées sur le marché de l’art contemporain, celui de l’affiche, ou encore l’œuvre de Jean Legros.

Paddington orphelin

Paddington
Paddington © en:User:Lonpicman

Et puis ce week-end, promis-juré on se replonge dans les aventures de l’ours Paddington. Sa dessinatrice Peggy Fortnum, est décédée, on l’a appris cette semaine. Elle avait 96 ans. Lorsqu’elle a dessiné pour la toute première fois en 1958 les aventures de ce petit ours péruvien débarqué à Londres, avec son imperméable et son chapeau rouge, elle n’imaginait sans doute pas le succès colossal qu’allait rencontrer par la suite le personnage. Plus de 150 albums, traduits dans une quarantaine de langues, et tout récemment encore un film, par le producteur d’Harry Potte r qui a trusté pendant plusieurs semaines la tête du box-office français avec un peu plus de 570 000 entrées.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.