Dans YesWeCult la team culture de la rédaction de France Inter donne ses préférences du moment.

Cette semaine la BD Watertown, compil et remix des chansons d'Alain Chamfort, le Richard III de Jean-Lambert Wild, et du cinéma.

L'élégance du dessin de Götting

Couverture Watertown
Couverture Watertown © Casterman / Gotting

Une très belle BD à découvrir en ce moment en librairie : Watertown de Jean-Claude Gôttingchez Casterman.Un polar dessiné emprunt d'une douce mélancolie et une plongée au coeur de l'amérique des années 50. Les personnages de Götting se pose dans des décors soignés, les traits du pinceaux dessinent des silhouettes ancrées dans leur époque.

À la manière des romans de Frederic Brown, qu’il affectionne particulièrement, dans lesquels les personnages sont souvent des anonymes plongés dans des faits-divers incroyables.

Le trait épais du dessin à la gouache de Jean-Claude Götting en trichromie gris, blanc, noir et jaune, qui rappelle le pastel, se met au service d’une atmosphère mélancolique. Une ambiance qui se prête très bien à la disparition. Watertown est d'une élégance inouïe.

Richard III au théâtre de Limoges

Richard III par Jean-Lambert Wild
Richard III par Jean-Lambert Wild © Tristan Vales

Le clown blanc Jean Lambert-wild continue son parcours théâtral original. Après un magistral En attendant Godot à Caen, il crée dans son nouveau théâtre à Limoges, une version féérique de Richard III dans une ambiance de fête foraine. Il est accompagné par Elodie Bordas , actrice que l’on découvre pour la première fois en France. Elle incarne tous les autres rôles avec une aisance remarquable. Jean Lambert-wild porte une armure en porcelaine. Elle a été dessinée par Stéphane Blanquet et réalisée par Christian Couty , céramiste, dans les ateliers de la manufacture La Fabrique .

Le Festival Premiers Plans à Angers fait de la place aux créations pour le web.

Dans la sélection l'Air Numérique, o n trouve des projets récents, comme par exemple Wei or die ou bien Do not track__ déjà évoqués sur France Inter. (Festival du 22 au 28 janvier )

Dans cette sélection on retiendra notamment, le tendre Connessioni de Francesco lagi sur l'amour virtuel, le très ludique Exhausting a Crowd de l'américain Kyle McDonald , Heis d'Anaïs Volpé qui rend compte du malaise d'une génération actuelle, qui a tant de mal à se faire une place.

Sundance, ses avant-premières, ses stars, son red carpet

Sundance film festival
Sundance film festival © Radio France

C’est le festival qu’on adore kiffer mais qu’on ne couvre pas parce qu’on est fauché*. Une sorte de Cannes du film indé par lequel sont passés avant d’être connus les réalisateurs Quentin Tarentino, Steven Soderbergh ou encore Jennifer Lawrence.

Cette année, on attend avec passion le documentaire de Spike Lee sur Michael Jackson, l’histoire de ce médecin du Kansas Nuts qui a fait fortune en affirmant qu’il pouvait soigner l’impuissance masculine grâce à des transplants de testicules de chèvres, ou encore Barack Obama en vedette de Southside with you sur sa romance en 1989 avec sa future femme Michelle.

Au total, 120 films sont sélectionnés jusqu’au 31 janvier, et les français ne sont pas en reste. C’est à Sundance qu’Anne Fontaine a décidé cette année de présenter en première mondiale son nouveau film Les innocentes (Agnus Dei en V.O) qui sort en France le 10 février prochain.

*Note pour plus tard, penser à lancer une opération de crowdfunding pour l’envoi d’un reporter l’année prochaine.

Alain Chamfort électro... fort !

C'est une histoire saugrenue ... un directeur artistique / DJ, Marco dosSantos fan d’Alain Chamfort, lui propose un jour de faire revisiter ses tubes par la fine fleur des artistes de musiques électroniques du moment. Le résultat est souvent surprenant ce qui n'a pas eu pour effet de décourager le chanteur de Manureva comme nous l'explique Marco. Manureva sans parole, Bambou dénudée, Traces de toi distordu et presque inquiétante, ces versions revisitées viennent bouleverser les habitudes d'écoute. Ce qui n'est pas pour déplaire à Alain Chamfort.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.