Aller voir l'oeuvre intégrale de Charlotte Salomon à Nice, ou bien lire la BD qui raconte l'histoire mystérieuse d'un vrai tableau de Degas, au cul des chevaux : ce sont les conseils de YesWeCult cette semaine. Rendez-vous sur France Inter à 18h et 19h.

C'est au cul du cheval qu'on reconnaît un Degas

Le Postello aux éditions Grand angle, nous raconte en bande dessinée, l'histoire vraie d'un tableau. Une toile petite format que Stéphane K à découvert au marché aux puces dans les années 90. Pas de signature mais un style bien trempé qui lui fait penser au célèbre Chevaux de course à Longchamp exposé au musée de Boston. Il se dit que ces "gros culs de chevaux" très caractéristiques ne peuvent être que de Degas. Sauf que la toile parait plus moderne que celle exposée et reconnue. D'ailleurs les experts de l'époque balayent d'une main sa possible authenticité. Déçu, Stéphane K renonce mais garde le tableau qu'il aime. Plusieurs année plus tard, et encouragé à la fois par le peintre Herman Amman et les progrès des expertises, il se remet en tête de prouver qu'il est bien de la main de Degas. Le cas n'est toujours pas tranché mais Hervé Richez le scénariste et Winoc le dessinateur nous embarquent avec talent dans cette quête. Ils nous plongent dans le monde de l'art et des marchands avec un suspens parfaitement calculé. Passionnant.

Charlottte Salomon et son oeuvre intégrale à Nice

Charlotte Salomon dans le jardin de la "Villa L'Ermitage" à Villefranche-sur-Mer en 1939
Charlotte Salomon dans le jardin de la "Villa L'Ermitage" à Villefranche-sur-Mer en 1939 ©
Tableau de Charlotte Salomon
Tableau de Charlotte Salomon ©

Elle a peint et raconté sa vie dans une œuvre hors-norme entre peinture et BD. David Foenkinos lui a offert un superbe roman, Charlotte (Gallimard). Plus de 300 gouaches de Charlotte Salomon sont exposées au Musée Massena à Nice.

L’œuvre de Charlotte Salomon Vie ? Ou Théâtre ? " est présentée là où elle a été créée ,mais aussi dans cette région où cette jeune artiste juive allemande réfugiée dans le sud de la France a été dénoncée et embarquée vers Drancy avant d'être exterminée à Auschwitz. Elle avait 26 ans. Avec un sentiment d'urgence et une rage de vivre très poignant dans ses gouaches, Charlotte Salomon aura eu le temps de finir cette œuvre fascinante .

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.