En ce jour de Fête de la Musique, un vent de liberté souffle en France avec, qui plus est depuis hier, la fin du couvre-feu. Prochaine étape : la fin du masque en intérieur ?

/
/ © Getty / .

Depuis un mois, aux États-Unis, le masque n'est plus obligatoire à l'intérieur pour les personnes vaccinées. En France, quand cela sera-t-il possible ? Près de 50% des Français sont vaccinés avec une dose et 25% ont reçu les deux doses. Il y a  3000 contaminations par jour et le taux d'incidence est tombé à moins de 50 cas pour 100 000 habitants. La période estivale semble à priori moins propice à la transmission. Tous ces indicateurs rendent forcément optimiste. 

À l'extérieur, il y a des cas où il reste utile 

Faut-il vraiment avoir peur d'une soirée comme la Fête de la Musique, où l'on va chanter sans forcément très bien garder ses distances ? Pour l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, il faut conserver les précautions d'usage : "Retirer le masque en extérieur ça se comprend, sauf si on est à moins de deux mètres, et sauf si on crie et si on chante. Il faut faire donc attention pendant la Fête de la Musique". Avec la présence du variant indien, plus contagieux, et un taux de vaccination qui n'est pas encore optimal, nous sommes incités encore à la prudence. 

À l'intérieur, sans masque, en petit comité, si on est vacciné

Le masque, on le sait, permet de se protéger contre les projections de gouttelettes chargées de virus quand des individus sont ensemble, particulièrement en lieux clos. Si les États-Unis ont suspendu le port du masque à l'intérieur, c'est pour les personnes vaccinées, considérant que les vaccins réduisent le risque d'être infecté et de transmettre. 

Plus les Français seront vaccinés, plus la possibilité de croiser des porteurs du virus va diminuer. Elle est déjà dix fois moindre aujourd'hui qu'il y a deux mois selon les autorités sanitaires. 

Pour l'heure, le Haut Conseil de Santé évoque dès maintenant la possibilité de se passer du masque en intérieur quand on est dans le cadre privé avec des membres de sa famille déjà vaccinés. 

Pour le reste nul ne s'avance à donner une date pour la levée du masque dans les lieux publics. 

Pour les enfants, les 6-11 ans, les pédiatres considèrent en revanche que le masque en intérieur n'est plus nécessaire, car selon eux, quand la circulation virale est faible, le masque est quasi inutile. Ils préconisent d'ailleurs que la rentrée se fasse sans masque dans les classes, si le nombre de cas reste inférieur à 5 000 par jour.