Le challenge "Sailor Moon Redraw", lancé sur les réseaux sociaux, connaît un énorme succès. Le but : réinterpréter à sa façon, réaliste ou non, l'héroïne de mangas aux célèbres couettes blondes. Florilège.

La créativité des internautes est sans limite.
La créativité des internautes est sans limite. © Captures d'écran

Avec ses interminables couettes blondes et ses pouvoirs magiques, Sailor Moon est une héroïne culte pour toute une génération. Sortie de l'imaginaire de la Japonaise Naoko Takeuchi en 1992, la franchise, célèbre pour ses mangas et sa série animée, raconte l'histoire d'une adolescente qui combat les forces du mal. Et même aujourd'hui, Sailor Moon peut compter sur une communauté de fans active, qui a récemment lancé un challenge sur le web : le Sailor Moon Redraw Challenge. Comprendre : redessiner Sailor Moon.

Le principe est simple. Tout part de cette capture d'écran, issue de la saison 3 de la série animée. On y voit Sailor Moon, regardant hors champ, l'air plutôt inquiète : 

L'image qui sert de base au Sailor Moon Redraw Challenge.
L'image qui sert de base au Sailor Moon Redraw Challenge. / Capture d'écran / Toei Animation

Partout sur les forums et sur les réseaux sociaux, les fans se sont emparés de cette image pour la réinterpréter à leur façon. Sur Twitter, Instagram,Tumblr, Deviantart... Et le niveau de créativité est assez hallucinant.

On commence avec une Sailor Moon adaptée en héroïne purépecha, un peuple amérindien :

Car pourquoi Sailor Moon devrait forcément être asiatique ? Ici réimaginée en héroïne noire : 

Et si Sailor Moon nous avait tous berné, était en fait journaliste, et résolvait des énigmes à travers le monde avec l'aide du capitaine Haddock ?

Sailor Moon qui rencontre l'acteur Keanu Reeves, on peut voir ce que ça donne ?

Quand Sailor Moon a trop poussé sur les épinards : 

Le chaudron de la pop culture est décidément inépuisable. Voici Sailor Moon version "Pusheen", célèbre chat des internets. Il suffit parfois de deux couettes. 

Ou, pourquoi pas, en Garfield, le chat fainéant de bande dessinée.

Ça va trop loin.

STOP.

Sailor Moon, également une source d'inspiration pour les artistes du Moyen-Âge : 

À noter que Sailor Moon est la première à respecter les règles sanitaires en cette période de coronavirus. Parce que même de super pouvoirs ne vous protègent pas du Covid-19 : 

View this post on Instagram

#sailormoon #sailormoonchallenge

A post shared by 9draw🇭🇰🥽 (@9draw) on

D'autres optent pour une approche réaliste :

Certains noms assez renommés s'y mettent aussi, comme l'illustrateur japonais Naoyuki Kato. Magnifique.

Sailor Moon sublimée sous des coups de crayon gras : 

Et une chose est sûre : certaines tentatives sont plus abouties que d'autres.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.