Face à la recrudescence des agressions, certains sapeurs-pompiers vont expérimenter des caméras piétons lors de leurs interventions. Dans le Val d'Oise, ce dispositif sera testé dès le mois de septembre.

Les agressions contre les pompiers sont de plus en plus fréquentes
Les agressions contre les pompiers sont de plus en plus fréquentes © AFP / Hans Lucas / Frédéric DIDES

Les agressions contre les pompiers sont de plus en plus fréquentes, en hausse de 15% à 20% chaque année depuis dix ans, selon la Fédération nationale des Sapeurs-Pompiers de France. Depuis le 17 août, des soldats du feu ont été pris pour cible dans les Yvelines, en Haute-Corse et dans les Deux-Sèvres.  

Les sapeurs-pompiers du Val d'Oise ont déjà déclaré 43 agressions depuis le début de l'année : des insultes, des menaces de mort, des jets de pierre et parfois des attaques physiques, explique Jérôme François. Soldat du feu dans le département depuis presque 30 ans, il est également secrétaire général de l'UNSA-SDIS, syndicat de pompiers : "De plus en plus, on intervient chez des gens qui se comportent en consommateurs, qui vont trouver que les pompiers ont mis trop de temps à arriver sur place. Parfois, l'alcool aidant, on en vient aux insultes voire aux mains".  

Prévention et dissuasion

Dans le Val d'Oise, neuf casernes recevront en septembre des caméras piétons que les pompiers pourront utiliser lors de leurs interventions. Objectif : faire de la prévention et se prémunir contre les agressions. Le lieutenant-colonel Jean-Philippe Le Meur est en charge de ce nouveau dispositif: "En cas d'agression, les images enregistrées par ces caméras nous serviront de preuve. S'il y a un dépôt de plainte, elles seront communiquées à la justice et pourront permettre de retrouver l'auteur de l'agression." 

Un outil à manier avec précaution  

Les images enregistrées seront conservées pendant six mois voire plus en cas de procédure judiciaire. Malgré quelques réserves, les pompiers, comme Jérôme François, se disent prêts à tester ce nouvel équipement: "La caméra pourrait être intrusive pour les victimes. Il ne faudra pas en abuser. Mais ça peut être utile dans certains types d'agressions."  Les pompiers du val d'Oise expérimenteront ces caméras piétons jusqu'en février 2022.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.