Dix ans après le séisme en Haïti, l'école de Savanette dont la construction a été soutenue par Radio France accueille aujourd'hui plus de 300 enfants. Gratuite, elle est soutenue uniquement par les dons et l'aide extérieure.

L’école Savanette à Haïti, dix ans après le séisme qui a touché le pays en 2010.
L’école Savanette à Haïti, dix ans après le séisme qui a touché le pays en 2010.

C'était le 12 janvier 2010, il y a dix ans, un séisme d'une magnitude 7 sur l'échelle de Richter. La terre tremblait à Haïti, tuait 300 000 habitants et détruisait quasiment tout Port-au-Prince. Dix ans après, l'école "Génération de la Ronde" à Savenette, commune rurale au nord-est de la capitale tout près de la frontière de la République dominicaine, accueille aujourd'hui plus de 300 élèves

La réussite d'un projet, initié par un groupe d’Haïtiens installés en France, décidés avant le séisme, à aider financièrement une petite école créée dans le village. "Parce qu’ils ont perdu l’un des leurs, parce que la maison s’est effondrée ou menace de le faire, parce qu’ils ont peur tout simplement, de nombreux habitants de la capitale haïtienne ont décidé d’envoyer leurs enfants dans la famille, à la campagne. C’est ainsi que la petite école de Savanette a vu arriver des dizaines de gamins de Port-au-Prince", raconte Alain Faucher, aujourd'hui président de Haïti Générations Futures, fondation qui soutient aujourd'hui l'école

Un projet soutenu par Radio France

De 30, l'établissement passe à 50, puis 150 élèves, etc. C’est évidemment beaucoup trop pour l’équipe sur place, le bâtiment délabré et les finances des Haïtiens de Paris qui aidaient jusqu'à présent l'école. C’est ainsi que le groupe Radio France intervient. C'est une salariée, Pauline Kifoueti, qui frappe à la porte du PDG de l’entreprise pour solliciter son aide. Si Radio France ne peut pas financer elle-même une telle opération, l'entreprise lance appelle aux bonnes volontés. 

Grâce à la Fondation Architectes de l’urgence qui mènera tout le chantier, grâce à l’aide financière de plusieurs fondations de bienfaisance, de l’Association internationale des architectes et des auditeurs des chaînes du groupe, une école toute neuve voit finalement le jour à Savanette.

L'école ouvre à la rentrée 2012 avec 200 inscrits, dans cinq classes et six bâtiments. Deux ans plus tard, en 2014, 320 enfants y suivent les cours. Au total, un directeur, un sous-directeur, huit professeurs, un gardien, deux personnes pour l’entretien organisent la vie de ce lieu essentiel. 

Une école dépendante des dons extérieurs

Néanmoins, l'école, qui est gratuite, est dépendante des dons. Aujourd'hui, la fondation "Haïti Générations futures" lance un appel à l'aide.  "L’aventure née dans les gravats de Port au Prince dévastée le 10 janvier 2010 ne peut continuer que grâce à votre aide. Nous comptons, ils comptent sur vous", souligne Alain Faucher.

Au total, l'école "Génération de la Ronde" a besoin de 15 000 euros chaque année pour fonctionner. Le site de la fondation, qui est sous l'égide des Architectes du monde, permet de faire un don.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.