Le 25 mars 1957, il y a soixante ans, était signé le traité de Rome, l'un des actes fondateurs de la construction européenne…

Le traité de Rome englobe en réalité deux traités :

  • création de la Communauté économique européenne (CEE) ou Marché commun,
  • création de la Communauté européenne de l'énergie atomique (CEEA ou Euratom).

Ces deux traités sont entrés en vigueur le 14 janvier 1958.

Il n'y avait alors que six pays signataires : l'Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas.

Le traité de Rome s'appuie sur le traité CECA de 1951, mais élargit le champ de la coopération entre ces pays et relance ainsi la construction européenne, ralentie par l'échec, en 1954, du projet politique de Communauté européenne de défense (CED).

Aujourd'hui, l'Union Européenne est constituée de 28 membres. Elle s'étend sur un territoire de 4,5 millions de km², est peuplée par plus de 510 millions d'habitants et est la première puissance économique mondiale... et pourtant, plus que jamais, on s'interroge sur son avenir.

l'essentiel de 60 ans du traité de Rome