Qui a abattu l’avion du président rwandais Habyarimana, le 6 avril 1994, prélude au génocide des tutsis préparé de longue date ?

Depuis deux ans, une commission de 7 personnes dirigée par Jean Mutzinzi, ancien président de la Cour suprême du Rwanda, enquête sur cette épineuse question qui, jusqu’ici, n’a jamais reçu de réponse satisfaisante. Le rapport de la commission Mutzinzi doit officiellement être rendu public dans les jours qui viennent, mais nous avons pu d’ores et déjà le consulter : témoignages et documents déclassifiés à l’appui, ce rapport désigne clairement le clan des extrémistes hutus comme étant à l’origine de l’attentat. En décembre dernier, le magazine Continental avait, pour la première fois, divulgué des extraits de ce rapport.

La publication prochaine de ce rapport intervient alors que la France souhaite apaiser ses relations avec Kigali. Le ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner, en tournée africaine, doit rencontrer le jeudi 7 janvier 2009 le président rwandais Paul Kagamé, six semaines après la reprise des relations diplomatiques avec la France, rompues pendant trois ans à la suite des mandats d’arrêts internationaux lancés en novembre 2006 par le juge Jean-Louis Bruguière contre neuf proches du président Kagamé.

Mise en ligne du dossier : Valeria Emanuele

Bandeau : Un soldat du Front Patrotique Rwandais inspecte les débris du fuselage de l'avion du président Juvenal Habyarimana abattu le 6 avril 1994. © Corinne Dufka/Reuters

l'essentiel de Attentat contre le Président Habyarimana : le rapport qui accuse les extrémistes Hutus