C’est l’affaire Ben Barka, version algérienne.

L’affaire Mecili, du nom d’Ali André Mecili, avocat franco-algérien abattu devant son domicile parisien, le 7 avril 1987.

Mecili tentait alors d’unifier l’opposition algérienne en exil. Son tueur présumé, muni d'une lettre de mission signée d'un certain capitaine Rachid Hassani, est arrêté par la police, avant d'être expulsé vers Alger par le ministre de l’Intérieur de l’époque, Charles Pasqua.

L’été dernier : l’affaire rebondit. Un diplomate algérien est arrêté à Marignane : Mohammed Ziane Hasseni. Il pourrait s’agir du commanditaire du meurtre d’Ali Mecili, ce que démentent farouchement les autorités algériennes…

France Inter rouvre le dossier Mecili.

Dossier réalisé par Valeria Emanuele

l'essentiel de L'affaire Mecili