C’est une enquête jusqu’ici passée sous silence.

Depuis l’ouverture d’une information judiciaire en Belgique, le 24 décembre 2001, suite à des investigations de l’Office européen de lutte anti-fraude (OLAF), cette enquête menée par le juge d’instruction belge Jean-Claude Van Espen, risque d’éclabousser une partie des acteurs du monde agricole, en France comme à Bruxelles.

Cette enquête de la justice belge – appuyée, en France, par le travail de la Division nationale des investigations financières (DNIF) – a mis en évidence l’existence d’un circuit de corruption au sein même de la Direction générale de l’agriculture (DG Agri) de la Commission européenne.

Cette procédure judiciaire, révélée par France Inter, démontre qu’en échange d’argent et de différents avantages « en nature » (cadeaux, voyages à l’étranger, bars à hôtesses…), un fonctionnaire de la Direction générale de l’agriculture, le hollandais Karel Brus, a fourni pendant plusieurs années des informations confidentielles à des lobbyistes du monde agricole, y compris côté français.

Mise en ligne : Valeria Emanuele

Bandeau © Fotolia

l'essentiel de La corruption au cœur de l’agriculture européenne
pour aller plus loin