Le parti Conservateur de Theresa May a perdu sa majorité absolue au Parlement à l'issue des élections législatives anticipées du 8 juin en Grande-Bretagne : les Torries de la majorité ont perdu des sièges tandis que le parti travailliste en gagne de nouveaux. L’issue de ce scrutin, pourtant convoqué par Theresa May, fragilise la Premier ministre qui s’apprête à négocier les conditions du Brexit, et que l’opposition presse de démissionner.

l'essentiel de Législatives en Grande-Bretagne