Depuis le 17 mars, j’ai une bonne raison de me lever tous les matins, : trouver une chanson pour la tranche info de la mi-journée de France Inter. Ce n’est pas un exercice fa...

Depuis le 17 mars, j’ai une bonne raison de me lever tous les matins, : trouver une chanson pour la tranche info de la mi-journée de France Inter. Ce n’est pas un exercice facile. Une voix trop guillerette, c’est déplacé. Une voix désespérante, ce n’est pas le moment. Un son violent et chaotique, c’est dérangeant. Un son trop doux, ça agace. 

Souvent, avant de me décider, j’attends la météo, les dernières infos et aussi, pourquoi le dissimuler, je sonde mon propre état au réveil : abattement, bouillonnement intérieur, fureur, mais aussi, à l’inverse, désir de joie, d’évasion et de liberté. Toutes ces chansons ont répondu à ces différents appels. Chacune a sa raison d’être, celle de m’avoir aidé à me sentir mieux dans ma peau, l’espace de quelques minutes. J’espère qu’elles auront le même effet sur vous.

Michka Assayas  

Sparks, Ron et Russell Mael à l'O2 Academy Leeds le 23 mai 2018 (Angleterre).
Musique "Please Don’t Fuck Up My World" par Sparks

C’est mon dernier jour, ça me fait un petit pincement. Eh bien je vais exceptionnellement me permettre, comme parfois, vos auditeurs sur le répondeur, d’adresser un message à nos dirigeants.