L'ambassade de France à Tripoli est rouverte

Elle était fermée depuis la fin février. En attendant l'arrivée d'Antoine Sivan, un diplomate arabophone de 53 ans, nommé représentant auprès de l'opposition libyenne à Benghazi, l'équipe diplomatique sera conduite par son adjoint : Pierre Seillan.

Les hommes des forces spéciales ont été chargés de sécuriser l'ambassade. Le Quai d'Orsay a précisé qu’Antoine Sivan ralliera Tripoli lorsque les plus hautes autorités du CNT auront à leur tour rejoint la capitale de la Libye.

Des miliers de personnes arrêtés par le régime kadhafi ont disparu

Les rebelles ont libéré plus de 10.000 détenus des prisons du régime depuis la prise de Tripoli, annonce le CNT, mais près de 50.000 personnes arrêtées ces derniers mois sont toujours manquantes.

Ce qui inquiète immensément les familles sur le sort de ces disparus, alors que beaucoup de fosses communes sont découvertes ces derniers jours autour des anciens centres de détention, et de la prison Abou Salim.

Vanessa Descouraux a rencontre la famille de Mohammed, l’un des prisonniers disparu

[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png)](/player/embed-share?content=143547 "Intégrer ce player sur mon site") Une cinquantaine de squelettes carbonisés ont été découverts samedi lors de la prise de la dernière base militaire encore aux mains des forces loyalistes. Il s’agirait probablement victimes d'un massacre selon les riverains. Les soldats de Mouammar Kadhafi auraient exécuté des prisonniers et des civils lors de l'offensive de Tripoli, indique l'organisation Human Rights Watch. 18 cadavres criblés de balles ont été retrouvés près du complexe de Bab al Azizia, le QG de Kadhafi. Vingt-neuf autres corps, montrant des signes d'exécution, ont été découverts dans une clinique près du complexe militaire fortifié. Beaucoup des nombreux cadavres qui jonchent les rues de Tripoli ont été retrouvés avec les mains attachées. _Une association vient se créer pour compter le nombre de blessés et de mort qu’à fait cette guerre._ __ _Vanessa Descouraux a assisté à la première réunion_
[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png)](/player/embed-share?content=143985 "Intégrer ce player sur mon site") ### A Tripoli, la situation est calme mais on manque d'eau et d'essence Dans la ville, contrôlée à 95% par les insurgés. Les habitants ont commencé à ressortir et les enfants à jouer sur le bord de mer. Quelques commerces ont ouvert et on vend de l'essence à la sauvette. Le litre est 20 à 40 fois plus cher qu'avant l'insurrection. Les 2 millions d'habitants que compte Tripoli commencent à manquer d'eau. Moustapha Abdeljalil, le président du CNT, a lancé un appel d'urgence humanitaire pour la capitale qui manque de produits médicaux et alimentaires de première nécessité. Les habitants ont commencé à nettoyer les rues. _Vanessa Descouraux_
[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png)](/player/embed-share?content=142367 "Intégrer ce player sur mon site") ### « L’enfer sur terre : la prison d’Abou Salim » Vanessa Descouraux a pu rencontrer hier des prisonniers qui ont réussi à s’évader de la terrible prison d’Abou Salim. La fuite de ses geôliers a interrompu les tortures pour Mohammed, 25 ans. _Vanessa Descouraux_
[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png)](/player/embed-share?content=142847 "Intégrer ce player sur mon site")### Un pardon difficile à accorder Lors des premières prières du vendredi sans Kadhafi à Tripoli, les fidèles ont entendu les prêches des imams appelant au calme, à la clémence et au pardon. « Cette révolution a été celle de la liberté et de l'islam, alors il ne doit pas y avoir de revanche » a insisté l’imam Cheikh Wanis Mabrouk devant un millier de fidèles. Comme d’autres Imam, il a lancé un appel contre les tentations de vengeance, de pillage, de désobéissance, de luttes intestines ou de gloriole. _Même tonalité à la mosquée principale de Tajoura où Vanessa Descouraux s’est rendue_
[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png)](/player/embed-share?content=142211 "Intégrer ce player sur mon site") Malgré ces appels au calme et au pardon, les scènes de violence se multiplient. Des journalistes ont témoigné de tabassages de partisans présumés du régime. Amnesty international a appelé au calme et à l’arrêt de la torture, dans les deux camps. Samedi, les restes carbonisés d'une cinquantaine de personnes ont été découverts dans une petite prison attenante à la dernière base militaire qui était dans les mains des pro-Kadhafi. Il s'agirait d'opposants au régime du colonel Mouammar Kadhafi exécutés avant que les insurgés ne prennent le contrôle de la majeure partie de la ville. Selon des habitants du quartier, les prisonniers ont été abattus le 23 ou le 24 août. ### Tripoli enterre les morts Vendredi, les hommes se rassemblent autour des cercueils des combattants morts la veille à Ben Jawad ou à Tripoli. Samedi, ce sont des volontaires qui mettent en terre les corps de ce qui probablement combattu en tant que mercenaires pour le pouvoir, des jeunes venus d’Afrique don les corps sont poussés à la pelleteuse dans les fosses communes. _Vanessa Descouraux_
[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png)](/player/embed-share?content=142613 "Intégrer ce player sur mon site")
combats à Abou Salim
combats à Abou Salim © Reuters / Zohra Bensemra
Les habitants organisent eux-mêmes la sécurité dans les quartiers. Des gens qui n'ont jamais tenu une arme à la main, patrouillent une Kalashnikov à la main. Chaque quartier a son comité de sécurité. _Vanessa Descouraux_
[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png)](/player/embed-share?content=140987 "Intégrer ce player sur mon site") A des check-point improvisés, tous les cent mètres parfois, des patrouilles de rebelles aux couleurs rouge-noir-vert de la révolution contrôlent le passage à la recherche de combattants embusqués. _A Tripoli, Vanessa Descouraux_
[![Partager](/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png)](/player/embed-share?content=138681 "Intégrer ce player sur mon site")
l'essentiel de Libye : la chute de Tripoli