Suicide ou assassinat ? 15 ans après la mort de Pierre Bérégovoy, le 1er mai 1993, le long du canal de la Jonction, à Nevers, la polémique est toujours présente.

Pour France Inter, Benoît Collombat a mené l’enquête. Les éléments matériels et médicaux-légaux confirment le suicide de l’ancien Premier ministre. Contrairement à ce qu’avancent les tenants de la théorie du complot : il n’y a pas de balle dans la tête de Pierre Bérégovoy, ni d’impact supplémentaire au dessus du crâne.

l'essentiel de Pierre Bérégovoy : contre-enquête sur un suicide