Peu auraient imaginé que la démocratie l’emporte après les tensions générées par le premier tour de l’élection présidentielle. Pourtant, c’est avec un vrai sens des responsabilités de sa charge qu’Abdoulaye Wade, 85 ans, a reconnu hier soir sa défaite, bien avant la publication des résultats définitifs. Trois heures et demi après la fermeture des bureaux de vote, le sortant a appelé Macky Sall, le nouveau Président qui est aussi son ancien Premier ministre.

Un simple coup de fil qui conforte l'image du Sénégal comme modèle démocratique en Afrique.

Lors d'une conférence de presse dans la nuit, Macky Sall a déclaré que « les électeurs ont voté dans le calme et la sérénité, leur maturité est un motif de fierté pour chacun de nous. Ce soir, un résultat est sorti des urnes, le grand vainqueur reste le peuple sénégalais ».

Les résultats définitifs sont attendus mardi ou mercredi, mais dés dimanche soir des milliers de personnes se sont rassemblés en musique devant le siège de campagne de Macky Sall, à Dakar et dans plusieurs quartiers de la ville.

Après la fête, ce matin Dakar s’est réveillé dans une ambiance très sereine.

Omar Ouahmane

Youssou N’dour avait lui-même souhaité se présenter à l’élection mais il a été écarté du scrutin par le Conseil constitutionnel. Son parti a finalement soutenu Macky Sall.

__

Youssou N’dour

Macky Sall
Macky Sall © Reuters
l'essentiel de Sénégal : élection à risques