INFO FRANCE INTER - Un déficit moins lourd que prévu en 2020, et un retour à l'équilibre espéré à partir du milieu des années 2030 : le conseil d'orientation des retraites rend son rapport annuel jeudi. Nous avons pu le consulter.

 le conseil d'orientation des retraites rend son rapport annuel jeudi.
le conseil d'orientation des retraites rend son rapport annuel jeudi. © Getty / TERADAT SANTIVIVUT

Va-t-on voir la réforme des retraites revenir sur la table avant la rentrée ? Visiblement l’exécutif tergiverse, le chef de l’État l’a dit lui-même la semaine dernière dans le Lot : il n’exclut rien même si la réforme telle qu’elle était prévue ne pourra pas être reprise en l’état. L'exécutif attend notamment le rapport du Conseil d'orientation des retraites, qui doit être publié jeudi mais que nous avons pu consulter. 

Ce que le gouvernement attend surtout c’est le montant du déficit. Ce sera un trou de 18 milliards d’euros en 2020, selon le Conseil d’orientation des retraites. C'est bien plus qu’il y a deux ans où le système était quasiment à l’équilibre mais c’est bien moins que les près de 25 milliards qu’il avait anticipé en novembre dernier.

L’année 2020 est évidemment exceptionnelle, l’activité s’est écroulée, il y a donc eu moins de cotisations à rentrer dans les caisses et les dépenses ont continué à augmenter malgré la hausse de la mortalité. Les dépenses de retraite pèsent donc lourd dans la richesse nationale, 14,7% du PIB, c’est un point de plus qu’en 2019. 

Dans tous les scénarios de croissance ou démographique envisagés par le COR, l’équilibre reviendrait à partir de 2030.  Et à partir de 2070, le poids des dépenses de retraites seraient même inférieur à 2019. Une trajectoire qui semble maitrisée mais qui dépend aussi évidemment de ce qui se passera dans les prochains mois et les prochaines années.