air france compte supprimer près de 2.600 postes supplémentaires
air france compte supprimer près de 2.600 postes supplémentaires © reuters

Depuis 2012, le vaste plan d'économie d'Air France-KLM prévoit la suppression de plus de 5.000 postes couverts par des plans de départs volontaires et les départs naturels. Le PDG du groupe Frédéric Gagey a annoncé cet après-midi que 2.800 postes étaient concernés pour 2014. Les nouveaux plans de départs volontaires seront discutés à partir du 4 octobre avec les syndicats.

L'ensemble des catégories professionnelles, pilotes, hôtesses, stewards et personnels au sol pourront participer à ce plan de départs volontaires.

Selon le délégué CFDT, Michel Salomon, les sureffectifs concerneraient 350 pilotes, 700 hôtesses et stewards et 1.700 à 1.800 personnels au sol.

"Nous sommes en période de faible demande [...] Nous avons pris de plein fouet les aspects cycliques du transport aérien" a justifié le PDG d'Air France en marge d'un comité central d'entreprise. Frédéric Gagey qui reconnaît que le groupe Air France-KLM ne tiendra pas son objectif de retour à l'équilibre en 2013. Le transporteur aérien vise désormais 2014 pour se remettre à flot. Air France-KLM entame sa sixième année consécutive de perte d'exploitation.

Des lignes intérieures seront supprimées

La direction d'Air France-KLM a par ailleurs annoncé qu'elle allait recourir à plus de sous-traitance pour ses escales françaises afin de diminuer les coûts d'exploitation. L'offre de Transavia, la filiale à bas coûts, sera renforcée notamment depuis Orly vers de nouvelles destinations européennes.

Les escales de Marseille, Nice et Toulouse sont maintenues mais leur programme sera ajusté et renforcé l'été, en période de forte demande. Le comité central d'entreprise du 4 octobre devra affiner les offres de chacune de ces escales. Le PDG d'Air France n'exclut pas par exemple d'arrêter les activités de la base de Marseille au cœur de l'hiver "où le marché s'est révélé extrêmement faible" .

Des lignes intérieures vont fermer explique Alexandre de Juniac, PDG du groupe Air France-KLM

"Il y aura des fermetures de ligne, au départ d'Orly et des bases de province, quelques-unes à Roissy sur des lignes courts et moyens courriers, nous sommes en extension sur les lignes long courrier" a expliqué le PDG du groupe Air France-KLM Alexandre de Juniac qui pointe la concurrence des compagnies aériennes à bas coût et du TGV.

Air France-KLM vise comme objectifs deux milliards d'euros d'économies en trois ans. Son PDG Alexandre de Juniac espère ramener la dette à 4,5 milliards fin 2014 contre 6,5 milliards en janvier 2012. De juin 2011 à juin 2013, Air France a perdu 5.600 postes, passant de 106.300 salariés à 100.700, intérimaires compris.

Air France-KLM a également confirmé la fin accélérée des Boeing 747 dans sa flotte aux alentours de 2015, les gros porteurs coûtant très chers en kérosène.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.