françois hollande annonce 33.000 emplois d'avenir déjà signés en france
françois hollande annonce 33.000 emplois d'avenir déjà signés en france © reuters

C'est une petite révolution pour l'intérim : syndicats et patronat se sont mis d'accord pour offrir des CDI, à certains interimaires. 20 000 contrats à durée Indéterminée seront signés d'ici trois ans parmi les 2 millions d'interimaires en France.

Les agences d'intérim s'engagent à ce que ce nouveau CDI soit signé d'ici trois ans par 20 000 salariés . Cet objectif représente moins de 5% des quelque 500 000 équivalents temps plein recensés début 2013, sur 2 millions de personnes passant chaque année par l'intérim. La CFDT, la CFTC et la CFE-CGC ont validé l'ultime version du texte patronal. La CFTC salue une avancée pour la sécurisation des emplois"qui permettra aux bénéficiaires du dispositif d'engager des projets de vie (famille, logement,...) sur le long terme". La CFDT se réjouit quant à elle qu'"avec cet accord, ledialogue social apporte une fois de plus des solutions concrètes aux salariés face à la montée du chômage". Pas FO et la CGT, pour lesquels "le compte n'y est pas".

La signature de cet accord permet aux agences d'échapper au renchérissement des cotisations chômage prévu pour les contrats courts par la loi sur la sécurisation de l'emploi, et entré en vigueur pour certains CDD au 1er juillet. Il leur aurait coûté a minima 200 millions d'euros.

Les précisions de Bruce de Galzain

A l'instar de certains pays européens --en Allemagne, le CDI est la forme la plus courante de contrat pour les intérimaires--, la porte vers le CDI est donc désormais ouverte. Mais l'entrée reste bien gardée. Les 6 900 agences de ce secteur, éprouvé par la crise, se réservent le droit de proposer un CDI à leurs éléments aux compétences les plus pointues, dans les secteurs recherchés (restauration, métallurgie, informatique, etc.).

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.