Le chômage repart à la baisse en janvier
Le chômage repart à la baisse en janvier © reuters

Pour la première fois depuis 5 mois, le chômage repart à la baisse en France : -0,5% au mois de janvier avec 19 100 chômeurs de moins. "Un encouragement à poursuivre " selon Manuel Valls. Ce sont les jeunes qui en profitent le plus.

C'est une légère éclaircie sur le front du chômage. Pour la première fois depuis l'été dernier, le chômage repart à la baisse en France. Selon les chiffres de Pôle Emploi pour le mois de janvier, la France compte désormais 3,48 millions de demandeurs d'emploi sans aucune activité. Par rapport au mois précédent, ce sont 19 100 chômeurs de moins, soit une baisse de 0,5%

En revanche, si l'on ajoute les demandeurs d'emplois ayant une activité réduite, la courbe reste orientée à la hausse : + 0,3% et concerne désormais plus de 5,2 millions de personnes.

Embellie surtout chez les jeunes

Dans le détail, ce sont surtout les moins de 25 ans qui en profitent avec 7 600 chômeurs de moins chez les jeunes ( soit - 1,4%). Une baisse jamais vue depuis plus d'un an.

Mais pas d'embellie chez les seniors dont le taux de chômage poursuit sa hausse : + 0,1% en janvier, + 9,6 % sur un an.

Un encouragement à poursuivre

Aussitôt, le gouvernement n'a pas tardé à commenter ces bons chiffres du chômage. "Un encouragement à poursuivre " selon Manuel Valls. Le Premier ministre se montre d'ailleurs optimiste pour la suite avec également "la confiance des ménages qui s'améliore et les derniers chiffres de l'investissement qui vont dans le bon sens."

Les explications de Laurent Kramer : "le gouvernement a mis un coup d'accélérateur sur les contrats aidés"

Mais cette embellie ne devrait pas durer selon l'Insee et l'Unedic

La croissance est encore trop faible pour engendrer une baisse durable du chômage. Si le gouvernement espère 1% de croissance cette année, il en faudrait 1,5% pour réellement inverser la courbe du chômage.

D'ailleurs, l'INSEE table sur une poursuite de la hausse du taux de chômage au moins jusqu'à cet été pour atteindre 10,2% de la population active.

Quant à l'Unedic, l'organisme qui gère l'assurance-chômage prévoit cette année 100 000 chômeurs de plus dans l'Hexagone.

Le gouvernement, lui, compte bien sur son pacte de responsabilité et sur sa prochaine réforme du dialogue social pour lever les obstacles à l'embauche et ainsi tenter de faire mentir ces prévisions.

Les détails sur la baisse du chômage en janvier
Les détails sur la baisse du chômage en janvier © Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.