L'allocation de rentrée scolaire (ARS), qui aide les parents aux revenus modestes à payer cartables et autres fournitures, sera versée à environ 3 millions de familles le 16 août.

Ecole
Ecole © Radio France / CC Havang(nl)

Le montant de cette allocation, soumise à condition de ressources, a été revalorisé d'environ 1% par rapport à l'an dernier. 

Il va de 367,73 euros à 401,47 euros selon les tranches d'âge, a précisé le ministère des Solidarités dans un communiqué. Ces montants sont majorés d'environ 2 euros à Mayotte.  

Les parents aux revenus modestes et dont les enfants de 6 à 18 ans sont scolarisés ou en apprentissage, peuvent prétendre à l'ARS pour faire face au coût de la rentrée scolaire (les plafonds s'échelonnent de 24 à 35 000 euros, selon le nombre d'enfants à charge).

Pour les élèves de moins de 16 ans, les parents n'ont aucune démarche à accomplir, les Caisses d'allocations familiales (CAF) versant automatiquement l'ARS aux familles déjà allocataires qui remplissent les conditions. 

Pour les enfants entrant en CP cette année mais qui n'auront six ans qu'en 2019, la famille doit récupérer un certificat de scolarité auprès de l'école et l'envoyer à la CAF, a ajouté le ministère.   

Quant aux parents d'adolescents de 16 à 18 ans, ils n'ont pas l'obligation de fournir un justificatif de scolarité : "une simple déclaration sur l'honneur" suffit, selon le ministère.   

À la Réunion et à Mayotte, où la rentrée scolaire a lieu respectivement les 17 et 21 août, soit plus tôt qu'en métropole et dans les autres DOM, l'ARS sera versée dès ce jeudi.  Au niveau national, l'enveloppe globale consacrée à l'ARS a atteint 2,013 milliards d'euros en 2017.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.