Les cortèges ont fait le plein. Des centaines de milliers de Français ont manifesté ce jeudi contre la réforme des retraites. Et dans les entreprises, on a enregistré des taux de grévistes rarement atteints.

Ils étaient très nombreux à manifester ce jeudi mais encore plus à avoir cessé le travail
Ils étaient très nombreux à manifester ce jeudi mais encore plus à avoir cessé le travail © AFP / Zakaria ABDELKAFI

Du monde dans les cortèges, partout en France, et des grévistes nombreux. Là où les syndicats avaient déposé des préavis, c'est l'heure des comptes : des transports, à l'école, en passant par les hôpitaux, on a enregistré des taux de grévistes rarement aussi hauts. 

Des taux "historiques" dans l'Éducation nationale

Des taux élevés, qualifiés même d'"historiques" par les syndicats dans l'Éducation nationale. Plus d'un enseignant sur deux grévistes dans le primaire. De l'aveu même du ministère, 42% dans le secondaire. C'est du jamais vu depuis 2003.

Même tendance dans les transports

Plus de la moitié des cheminots en grève, selon la direction de la SNCF, avec un pic chez les conducteurs de trains : 86%. Un chiffre, à titre de comparaison, qui dépasse les taux enregistrés lors des longues grèves du printemps 2018. La mobilisation a également été massive à la RATP. 

Au moins 44% de grévistes à EDF

Et chez EDF, autre bastion très syndiqué et très en pointe dans la défense des régimes spéciaux de retraite, la mobilisation atteint 44% de grévistes selon la direction, 85% selon la CGT.

Ça va se poursuivre 

De nombreuses assemblées générales ont décidé de reconduire le mouvement. Dans les transports, le mouvement sera sans surprise reconduit à la SNCF. Le trafic sera encore très perturbé vendredi : un TGV sur dix en circulation, un Transilien sur sept, un TER sur trois. À la RATP, la grève est d'ores et déjà reconduite jusqu'à lundi. Du côté du transport aérien, les programmes de vols seront à nouveau réduits de 20% au départ et à l'arrivée des aéroports de Paris, Beauvais, Lyon, Toulouse, Marseille et Bordeaux. Cela concerne toutes les compagnies. Air France prévoit de son côté d'assurer 70% de ses vols intérieurs, et la quasi-totalité des vols moyen et long courrier.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.