Le gouvernement a-t-il convaincu les "gilets jaunes" ? Il n'y a pas de réponse unique pour un mouvement aussi hétérogène où les revendications se sont multipliés. Mais à Brest, les manifestants qui bloquaient le dépôt pétrolier ont décidé de lever le camp.

Les professionnels du BTP ont bloqué ce dépôt pétrolier pendant une semaine.
Les professionnels du BTP ont bloqué ce dépôt pétrolier pendant une semaine. © AFP / Fred TANNEAU

La revendication, c'était le GNR, le maintien d'un tarif réduit pour le Gazole Non Routier des professionnels. Les travailleurs du BTP ont donc eu gain de cause. 

Sur la petite route qui traverse le port de Brest en longeant la mer, le ballet des camions-citerne a repris. Jérôme Cussonneau, le directeur du terminal  stock Brest, respire : 

On a prévenu toutes les sociétés des transports, tous les clients de toutes les stations qui normalement sont sur la route pour revenir charger et remettre à niveau tous les stocks de toutes les stations services. D'ici mercredi soir, normalement, ça devrait rentrer dans l'ordre."

"Ils font un geste, on fait un geste"

"Il faut savoir remballer" concède Christophe Lebrise, artisan BTP, à Ploudaniel, dans le Finistère. "On ne peut pas bloquer le dépôt pendant six mois non plus. Il faut que les gens aillent travailler. On débloque. Ils font un geste, on fait un geste. On verra maintenant ce qui va se dire et s'il faut dans six mois, on revient."

Ils ont six mois pour convaincre définitivement que le gazole non routier, qui nourrit leurs engins de chantiers, doit rester détaxé comme l'explique Jean René, quasi-retraité et qui va transmettre l'entreprise à ses enfants au 1er janvier : "Ça va nous permettre de voir comment va évoluer la situation dans les mois à venir et de pouvoir faire comprendre à tout le staff ministériel les problèmes engendrés pour les entreprises. Les entreprises ont trop peur de l'avenir. "

Les gilets orange nettoient ce mardi soir le site et dégagent leurs machines. Ils espèrent ne pas avoir à les réinstaller au printemps. 

En revanche à Lorient dans le Morbihan, les mêmes indépendants des Travaux Publics poursuivent le blocage du dépôt pétrolier.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.