Six mois après le passage de l'ouragan Irma, l'heure est aux bilans comptables. Pour soutenir les premières reconstructions sur les deux îles, l'État a versé 300 millions d'euros pour la gestion de crise. Le coût total pour réparer les dégâts est estimé, lui, à 1,83 milliard d'euros par les assurances.

Sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, l'ouragan Irma a endommagé 95% des bâtiments
Sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, l'ouragan Irma a endommagé 95% des bâtiments © Radio France / Thibault Lefèvre

Des réseaux d'eau, d'électricité et de téléphonie hors d'usage. Des constructions totalement détruites et un état de dévastation pour 95 % des bâtiments situés sur les deux îles. À Saint-Martin et Saint-Barthélemy, six mois après le passage dévastateur d'Irma le 5 septembre 2017, ouragan le plus puissant jamais observé dans les Petites Antilles, la reconstruction est loin d'être achevée et les pouvoirs publics parent encore au plus pressé, alors que la prochaine saison cyclonique doit débuter en juillet.

La catastrophe représente un coût exorbitant au regard du nombre d'habitants touchés. Saint-Martin et Saint-Barthélemy dénombrent 45 000 habitants, soit l'équivalent d'une ville moyenne comme Saint-Brieuc ou Châteauroux. Mais les dégâts y sont estimés à 1,83 milliard d'euros par les assurances.

Les dépenses de reconstruction fixées le 12 mars

Pour venir en aide aux habitants sinistrés, l'État a mis en place un dispositif d'urgence afin de nourrir, d'héberger et d'approvisionner en eau potable les deux îles, pour un montant avoisinant les 163 millions d'euros.

D'autres aides ont d'ores et déjà été versées ou accordées, telles qu'une réduction de charges patronales ou un dispositif spécifique de chômage partiel, des aides aux collectivités des deux îles et des aides individuelles pour les entreprises sinistrées et les personnes les plus démunies

Au total, cela représente déjà 300 millions d'euros versés, sans considérer les futures dépenses d'investissement, pour la reconstruction des bâtiments et des infrastructures publiques, dont les montants pour 2018-2021 seront fixés le 12 mars prochain.

► Consultez le détail des dépenses et des aides mises en place

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.