Une faille importante, voire majeure, dans la sécurité des produits Apple
Une faille importante, voire majeure, dans la sécurité des produits Apple © reuters

La firme de Cupertino a réussi un gros coup en s’associant, après des années de négociation, avec China Mobile. Dès le 17 janvier, le plus gros opérateur mondial de téléphonie mobile vendra l’iPhone à ses 750 millions de clients.

Tim Cook, le directeur général d’Apple, s’est félicité :

La Chine est un marché extrêmement important pour Apple et notre partenariat avec China Mobile nous donne l'opportunité d'apporter l'iPhone aux consommateurs du plus grand réseau [mobile] du monde.

China Mobile était jusqu'à présent le seul opérateur chinois à ne pas proposer d'iPhones à ses clients en raison de problèmes de compatibilité entre les smartphones américains et sa technologie sans fil 3G.

Pour le moment, les modalités financières de l’accord, qui court sur plusieurs années, ne sont pas encore connues. Il devrait en tout cas permettre de séduire des millions de nouveaux consommateurs et rapporter plusieurs milliards de dollars à Apple. Selon Tim Cook :

Les utilisateurs d'iPhone en Chine sont un groupe enthousiaste et en croissance rapide.

Pour signer cet accord, Apple a du faire un effort et accepter de limiter ses ventes à 24 millions d'exemplaires l'année prochaine. Un chiffre élevé selon Trip Chowdhry, analyste chez Global Equities Research, qui table plutôt sur une fourchette de 15 à 20 millions d’unités vendues, avec un avantage : l’Iphone est un produit qui permet d’attirer les clients dans la famille Apple. Il explique :

Dans toutes les régions, 40% à 60% des gens qui achètent un iPhone achètent ensuite aussi un iPad, et 10% à 20% un Mac.

De belles perspectives d’avenir qui ne feront pas oublier la concurrence. D’après le cabinet de recherche IDC, 450 millions de smartphones seront vendus l’année prochaine en Chine. Les iPhone 5S et 5C ne seront alors capable que de "créer des difficultés dans le créneau haut-de-gamme" face à Samsung ou certains fabricants chinois. Surtout qu'il est déjà possible d'en trouver à moins de 100 euros sur le marché noir.

La firme de Cupertino s'apprête tout de même à faire des efforts sur le prix de vente grâce à l’absence de coût d’expédition. Selon l’analyste Trip Chowdry,

Les marges en Chine pourraient être un peu meilleures, parce que le produit est fabriqué en Chine.

Les chinois pourront donc se procurer leur nouvel iPhone 5S au prix de 627 euros et son petit frère l'iphone 5C au prix de 532 euros. En France, les iPhones sont vendus respectivement au prix de 709 et 609 euros.

Un accord salué sur les réseaux sociaux

Sur le réseau social Weibo, équivalent de Twitter chinois, les réactions de joie se multiplient comme pour cet internaute :

Enfin, c'est fait! Je l'attendais depuis si longtemps, j'en étais littéralement épuisé

Il y avait de la frustration chez les clients de China Mobile. Jusqu’à présent, les smartphones d’Apple ne fonctionnaient qu’avec la 2G à cause du standard technique adopté localement.

Malgré l’enthousiasme ambiant, les internautes s’inquiètent des prix pratiqués par la marque. "Allez, ne balayez pas tous nos espoirs, le prix doit être incitatif, le mieux est de ne pas dépasser les 4.000 yuans [480 euros]", plaide ainsi un internaute.

Avec cet accord, qui prendra effet juste avant la période d'achats du Nouvel an chinois fin janvier, Apple espère doper ses ventes sur ce gigantesque marché, où la marque à la pomme réalise déjà plus de 10% de son chiffre d'affaires.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.