Fan déguisé en Luke Skywalker à Hong Kong
Fan déguisé en Luke Skywalker à Hong Kong © Reuters / Tyrone Siu

Le septième volet de la saga Star Wars sort le 18 décembre, et on va beaucoup en parler ces prochaines semaines. En attendant de rejoindre les salles, les fans peuvent depuis quelques heures acheter les premiers produits dérivés officiels.

C'est dans la nuit, à l'occasion du "Force Friday", qu'a été lancée la première mise en vente des premiers objets et jouets aux couleurs de la nouvelle "Guerre des Étoiles". Un évènement planétaire, qui a même atteint Paris. Le moins qu'on puisse dire, c'est que le rouleau compresseur (ou le AT-AT Walker) est en marche et qu'entre les magasins de jouets ou les parcs d'attractions, il va être quasi impossible d'y échapper.

Écoutez le reportage de Philippe Lefebvre

Des centaines de fans du films s'etaient par exemple massés devant les portes de ce magasin de jouets du XVe arrondissement de Paris pour découvrir les premiers produits dérivés du film. Une marque de fabrique pour la saga, puisque George Lucas est l'un des pionniers dans le domaine : dès le premier film, en 1977, on trouvait figurines, cartes à collectionner et autres sabres laser...

En 2015, c'est sans doute le petit robot BB8 qui sera le plus recherché...

Cinq milliards de dollars potentiels

Dans la foule de 2015, on ne trouve pourtant pas uniquement les quinquagénaires qui ont suivi la serie depuis le début. Il y a aussi de jeunes enfants. Depuis quelques semaines, ils sont l'une des cibles privilégiées du marketing : Disneyland Paris leur propose par exemple d'intégrer une "Jedi academy" pour apprendre le maniement du sabre laser.

Un jeu pour les enfants... Et un grand flashback pour les parents.

C'est des grands souvenirs de mon enfance. Je suis très ému de voir mon fils profiter lui aussi de cette expérience.

L'opération s'annonce très rentable pour Disney, désormais propriétaire de la franchise Star Wars. Une véritable poule aux oeufs d'or pour Patrice Giraud, spécialiste de la saga.

Le chiffre d'affaires mondial des produits dérivés sur le nouveau film devrait ramener à peu près cinq milliards de dollars...

Star Wars était en 2014 la licence de jouets la plus vendue en France (seulement dépassé en 2015 par "La Reine des Neiges").

Un évènement planétaire retransmis en direct

Disney a orchestré magistralement son opération marketing, en proposant même une restransmission en direct de déballages de jouets partout dans le monde via sa chaîne YouTube.

Les producteurs ne comptent pas laisser s'éteindre la folie Star Wars de sitôt. En août, Disney avait même annoncé la construction de deux nouveaux parcs d'attraction basés sur l'univers imaginé par George Lucas (ils seront voisins des deux parcs Disney déjà existants aux États-Unis).

Le film sera lui aussi, on peut déjà le prédire, un succès commercial. Reste maintenant à savoir s'il sera un succès artistique.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.