L'Assemblée Nationale a définitivement adopté le Projet de Loi de Finances après un marathon parlementaire. Les sénateurs l'avaient rejeté, mais le dernier mot, comme le veut la Constitution, est revenu aux députés.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.